Faits Divers
20:52 30 mai 2014 | mise à jour le: 30 mai 2014 à 20:52 Temps de lecture: 2 minutes

Des poissons morts dans la rivière des Commissaires

FAIT DIVERS – Le 28 mai dernier, une quarantaine de truites mortes sont apparues à la surface de la rivière des Commissaires, entre les rues de la Seigneurie et des Platanes.

«J’ai vu de l’eau brune et ça sentait les égouts», rapporte un résident de la rue des Roses, Denis Lessard. Pendant plus d’une quinzaine de minutes, il a vu cette eau douteuse s’écouler dans la rivière, signe de la quantité importante qui a circulé; le soir, les poissons étaient morts, a-t-il constaté. Depuis 15 ans qu’il réside à cet endroit, c’est la première fois qu’il a connaissance d’un tel événement.

Alerté par M. Lessard, le Service de l’environnement de la Ville de Québec a dépêché des techniciens pour enquêter sur ce cas. Deux d’entre eux se sont d’ailleurs présentés sur les lieux alors que le Charlesbourg Express était de passage. Ayant parcouru l’ensemble de la rivière des Commissaires, ils ont établi que le phénomène était isolé; il prenait racine à la hauteur de la rue de la Seigneurie et n’était guère visible au-delà de la rue des Platanes.

Bien qu’ils n’ont pas constaté d’eux-mêmes de polluant sur place, les techniciens ont procédé aux prélèvements nécessaires pour mener des analyses et établir la cause exacte de la mort des poissons. L’hypothèse d’un déversement de chlore a du moins été écartée, auquel cas tous les organismes vivants de la rivière y auraient succombé, a confirmé l’un des employés de la Ville. Ils ont également investigué du côté de l’usine d’eau potable située à proximité et du côté du Service des travaux publics: ni l’un ni l’autre ne seraient en cause dans le déversement de l’eau brune.

La Ville de Québec a avisé le ministère de la Faune du problème, tout en poursuivant de son côté son enquête, a mentionné son porte-parole, David O’Brien.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *