Faits Divers
18:42 30 octobre 2014 | mise à jour le: 30 octobre 2014 à 18:42 temps de lecture: 3 minutes

La Résidence Charlesbourg rappelée à l’ordre

AÎNÉS. La Résidence Charlesbourg, située dans le secteur d’Orsainville, s’est vu pour l’heure refuser l’adhésion au Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) après que celui-ci eut constaté de «nombreuses lacunes sanitaires et sécuritaires» lors d’une visite effectuée le 8 octobre dernier.

Le communiqué émis à cet effet par le RQRA fait notamment mention de contenants de nourriture endommagés, d’aliments mal conservés, d’une bouteille de produit nettoyant qui côtoyait des aliments, et de l’absence d’étiquettes avec date de péremption sur les aliments conservés dans le réfrigérateur, le congélateur et le garde-manger.

Des lacunes inadmissibles pour le RQRA, dont le mandat est «d’assurer un environnement sécuritaire et des soins d’assistance de qualité aux aînés qui font le choix de vivre en résidence privée», indique le communiqué. Au téléphone, le président-directeur général, Yves Desjardins, se montre néanmoins conciliant en estimant y voir de l’ignorance plus que de l’insouciance de la part de la Résidence Charlesbourg, qui s’est montrée encline à suivre les recommandations de la RQRA pour obtenir son statut de membre.

Certification renouvelée

Il reste que, il y a une semaine, Yves Desjardins s’interrogeait sur la décision simultanée de l’Agence régionale de santé et services sociaux de renouveler la certification de la Résidence Charlesbourg au moment où, de son côté, le RQRA observait des manquements à l’hygiène. Certes, admettra-t-il, «on est plus sévère que certains mandataires du gouvernement», mais il persiste et signe: «La sécurité des résidents, c’est non négociable.»

Ce à quoi acquiesce volontiers le porte-parole de l’Agence de santé, René Bouchard. «On ne fait pas de compromis sur la qualité des services et la sécurité», insiste-t-il en revenant sur la démarche de renouvellement de certification de la Résidence Charlesbourg. Il convient d’abord que des «manquements aux normes et aux critères» ont été observés lors d’une visite réalisée à l’hiver dernier; il n’était toutefois pas en mesure de préciser s’il s’agissait des mêmes lacunes relevées en octobre par le RQRA, n’ayant pas les informations sous les yeux au moment de l’entrevue.

Toujours est-il que, dans de tels cas, l’Agence exige des résidences d’apporter les correctifs nécessaires pour se prévaloir de la certification, signale M. Bouchard. La Résidence Charlesbourg s’y étant conformée, elle a donc eu droit au renouvellement de sa certification.

Celle-ci ne s’accompagne pas moins d’un processus de suivi qui impose aux résidences une responsabilité de maintenir les normes. La Résidence Charlesbourg pourra faire l’objet d’autres vérifications par différents organismes gouvernementaux, et il est toujours possible de porter plainte contre un cas problématique, conclut le porte-parole.

Quelques chiffres

657 résidences pour aînés membres du RQRA

1989: année de fondation du RQRA (sous le nom d’origine Service aux retraités de Montréal)

Une cinquantaine de résidents autonomes et semi-autonomes à la Résidence Charlesbourg

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *