Faits Divers
17:14 3 octobre 2008 | mise à jour le: 3 octobre 2008 à 17:14 Temps de lecture: 2 minutes

Éboulis mortel commémoré à Saint-Grégoire

Une centaine de personnes, dont plusieurs survivants, ont assisté récemment à la messe commémorant le 70e anniversaire de l’éboulis qui a fait quatre victimes et six blessés en septembre 1938 à Saint-Grégoire-de-Montmorency

Organisatrice de l’événement, Marie Leblanc Côté, qui avait quatre mois lorsque le drame s’est produit, se rappelle encore les propos de sa mère longtemps éprouvée par cette nuit où des membres de sa famille ont frôlé la mort.
«L’éboulis s’est produit en plein milieu de la nuit à la suite d’un violent orage qui a fait décrocher une partie de la falaise dans le cap derrière la maison située sur l’avenue Saint-Grégoire près de la chute Montmorency. Un amas de terre et de pierres a glissé et heurté la maison. Une quarantaine de personnes vivant aux alentours ont été touchées par l’événement qui a fait malheureusement quatre victimes. Depuis ce temps, j’ai toujours eu peur des éboulis et jamais je ne suis demeurée par la suite près d’un cap».

Des roses blanches comme souvenir

Après la messe, une marche a été effectuée sur l’avenue Saint-Grégoire jusqu’à l’endroit où s’est produit le drame. Des roses blanches ont été déposées dans un tronc d’arbre en mémoire des quatre personnes décédées, Gloriosa Lachance, 20 ans, Marie-Andrée Delisle, 5 ans, Mme Patrick Delisle, dit Yvonne Simard, 32 ans, et Mme Corantin Audet, dit Marie-Anne Boucher, 30 ans. Parmi les survivants qui ont assisté à la célébration, on retrouvait Ursule Lavigne, Luce Lavigne, Lucette Leblanc, Jeanne-Mance Delisle, Thérèse Delisle et Marie Leblanc Côté qui avait profité de l’occasion pour faire un album souvenir regroupant des photos anciennes et des articles de journaux rappelant ce triste événement.
«J’en ai réalisé une soixantaine et tous ont été vendus. Les personnes qui sont intéressées à en avoir une copie peuvent me rejoindre au 418 667-3828 et ça me fera plaisir de leur en procurer», souligne Mme Leblanc-Côté.

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Serge Jeffrey

    Il reste encore au moins une survivante Jeanne-Mance Delisle

    • Christiane Ricard

      De la Famille Lachance, Réjane Lachance est toujours vivante.

  • Serge Jeffrey

    Patrick Delisle est mon grand-père et aujourd’hui il y en a 7 des enfants décédés il reste que Jeanne-Mance âgée de 86 ans et encore aujourd’hui elle est très émotive lorsqu’on parle de ce triste évènement.
    Moi je vais là visiter régulièrement et j’en profite pour aller voir la plaque commémorative qui est à 1km de chez ma tante et le seul regret que j’ai c’est de voir l’inscription Mme Patrick Delisle j’aurais bien aimé que son nom soit inscrit comme Mme Yvonne Simard Delisle