Faits Divers
23:53 11 décembre 2015 | mise à jour le: 11 décembre 2015 à 23:53 temps de lecture: 3 minutes

Journée chargée pour les pompiers de Québec

911. Vendredi, la matinée a été fort occupée pour les pompiers de Québec. Avant la rentrée des classes, un important incendie a semé l’émoi à l’école l’Harmonie, à Beauport, au point où une cellule de crise a été mise en place pour apporter l’aide psychologique nécessaire aux élèves et au personnel. Pendant qu’une soixantaine de sapeurs combattaient ce brasier, une trentaine d’autres intervenaient à Duberger pour une bonbonne en flammes sur le toit d’un immeuble en construction.

Concernant l’école l’Harmonie, les pompiers ont reçu un premier appel à 6h50. Un concierge de l’établissement scolaire indiquait avoir vu de la fumée et des flammes dans le pavillon Saint-Édouard, situé au 15 de la rue Saint-Edmond.

En arrivant sur place, les pompiers constatent en effet qu’il y a de la fumée sur les étages supérieurs et des flammes dans la vieille partie de l’école. Alors que l’incendie se propage dans le plancher et dans les murs du bâtiment, une quatrième alarme sonne le déploiement de 65 pompiers sur les lieux.

Les flammes, la fumée et l’eau ont causé à la bâtisse d’importants dommages, évalués à près d’un million de dollars, rapporte France Loiselle du Service de protection contre les incendies. Deux pompiers ont été légèrement blessés dans l’intervention. La cause du brasier fait l’objet d’une enquête.

Cellule de crise et d’aide

Les portes de l’école ouvrant à 7h, il n’y avait pas d’enfants dans le bâtiment quand le feu a éclaté. À leur arrivée sur les lieux, ils ont rapidement été pris en charge par la Commission scolaire des Premières-Seigneuries (CSDPS). Les enfants ont été redirigés vers le bâtiment Monseigneur-Robert, où un service de garde sera mis en place lundi et mardi prochain.

Déjà, la CSDPS prépare la suite pour les 450 enfants de la maternelle à la sixième année et la cinquantaine d’employés. «Une équipe sera déployée ce weekend pour évaluer ce qui est récupérable et ce qui ne l’est pas, affirme le secrétaire général et directeur des communications de la CSDPS, Jean-François Parent. La décision finale concernant le transfert des élèves sera prise lundi.» Certains élèves pourraient retrouver leur école, étant donné que seulement 10 classes sur 21 ont été touchées par l’incendie.

Une cellule d’aide auprès du personnel et des élèves a également été mise en place. «On a des équipes de psychologues qui vont être déployés auprès de notre communauté éducative pour leur apporter l’aide nécessaire à la suite de ce sinistre-là», poursuit-elle. La Sécurité civile de la Ville de Québec offre aussi sa collaboration dans le dossier.

Pendant ce temps, à Duberger

À 7h45, les pompiers ont par ailleurs répondu à un autre appel au 1781, rue du Marais, pour une bonbonne en flammes sur le toit d’un Couche-Tard en construction. Les sapeurs ont d’abord travaillé en mode défensif, à renfort de jets d’eau, jusqu’à ce que la bouteille se vide de son gaz qui alimentait le feu. Heureusement, celui-ci ne s’est pas propagé aux trois bonbonnes à proximité, ni d’ailleurs au bâtiment.

L’Unité de matières dangereuses a ensuite pris la relève pour colmater la fuite de gaz.

On ne rapporte aucun blessé, et les dommages au toit sont mineurs. Une enquête est en cours sur la cause de l’incident.

(Avec la collaboration de Thaïs Martel)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *