Entrepreneuriat
16:55 13 janvier 2022 | mise à jour le: 13 janvier 2022 à 17:02 Temps de lecture: 3 minutes

Optimisme prudent chez les dirigeants d’entreprise pour 2022

Optimisme prudent chez les dirigeants d’entreprise pour 2022
Photo: Illustration gracieusetéLes chefs d’entreprise de Québec restent confiants en la solidité de l’économie régionale.

PERSPECTIVES. À l’instar de l’économie canadienne, la région de Québec devrait poursuivre sur sa lancée en 2022. Malgré la recrudescence pandémique, il est permis d’espérer une transition graduelle vers un peu plus de normalité. Toutefois, les chefs d’entreprise anticipent que la situation enviable de l’économie régionale se heurtera à certains enjeux préoccupants.

Tel est l’essentiel qui ressort d’un récente enquête menée par Léger pour le compte de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) et Québec International. Le sondage annuel Conjoncture 2022, portant sur l’indice de confiance des dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec. Celui-ci s’articule autour de trois grands thèmes: les perspectives économiques, l’investissement et la main-d’oeuvre.

L’enquête révèle que «74% des dirigeants d’entreprise estiment que 2021 a été une bonne année pour leur secteur d’activité. De plus, la grande majorité des gestionnaires ont manifesté davantage d’optimisme pour 2022, soit 82%. Or, les répondants entrevoient que la situation économique de leur secteur d’activité sera légèrement meilleure cette année (71,7) que l’évaluation qu’ils font de 2021 (69,5)».

Tableau gracieuseté

Faits saillants

  • Les dirigeants d’entreprise entrevoient que 2022 sera meilleure que 2021. Ils demeurent néanmoins prudents et prévoient des investissements modestes, surtout concentrés dans les équipements informatiques, la recherche et le développement, ainsi que dans leur transformation numérique. Outre cette prudence et malgré la pandémie, les indices tendent à montrer qu’en 2021, la région a somme toute bien performé.
  • La vaste majorité des employeurs éprouvent d’importantes difficultés à recruter. Parmi les solutions envisagées, ils priorisent celles qui permettront d’accroître le bassin de travailleurs disponibles, qualifiés ou non (immigration, retour des retraités, étudiants, personnes handicapées, etc.). Les difficultés de recrutement représentent d’ailleurs leur principale inquiétude, comme par le passé, mais de façon plus prononcée.
  • Malgré tout, les dirigeants demeurent optimistes. Ils ont appris à vivre avec l’incertitude liée à la pandémie et croient que notre économie régionale est particulièrement solide.

Méthodologie

Notons que le sondage Internet a été réalisé du 29 novembre au 16 décembre 2021, soit quelques jours avant la mise en place de nouvelles mesures sanitaires liées à la vague du variant Omicron. Au total, 369 gestionnaires et dirigeants d’entreprise de la Capitale-Nationale ont répondu au questionnaire.

Tableau gracieuseté

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *