Entrepreneuriat
16:11 16 décembre 2021 | mise à jour le: 16 décembre 2021 à 16:13 Temps de lecture: 2 minutes

La relance du Groupe Louis Garneau s’appuie sur quatre volets d’avenir

La relance du Groupe Louis Garneau s’appuie sur quatre volets d’avenir
Photo: gracieusetéLouis Garneau voit l’année 2022 très prometteuse après une réorganisation d’entreprise salutaire l’an dernier.

AFFAIRES. L’heure est au bilan pour le Groupe Louis Garneau, après un an d’association stratégique avec la Corporation Financière Champlain. Redevenue rentable, l’entreprise de Saint-Augustin entrevoit favorablement l’année 2022, alors que la réorganisation de l’entreprise se concentrera sur quatre volets.

D’abord, faire des vélos à assistance électrique (VAE), du transport actif et de l’énergie verte le cœur (80%) de la production dans le futur. Ensuite, redevenir un chef de file mondial en sécurité, notamment par le développement du casque Rotexx doté d’un système d’absorption supérieure en instance de brevet.

Un troisième projet est axé sur le confort optimisé des vêtements intelligents dotés de système de chauffage et de ventilation internes pour le cyclisme, le ski de fond et la marche. Enfin, Garneau souhaite s’offrir un rayonnement international par la commandite de produits pour l’élite du cyclisme sur le World Tour. Une voie accélérée pour favoriser l’amélioration et l’innovation de la marque.

Volonté de rester au Québec

Dans sa planification d’avenir, l’entreprise vise toujours à devenir une compagnie publique spécialisée en cyclisme d’ici quatre ans. L’objectif consiste à se positionner avantageusement parmi les grandes marques cyclistes du globe. «Le but est de garder l’entreprise au Québec et de protéger notre patrimoine industriel. Nous désirons procéder à d’autres acquisitions au lieu de nous faire acheter dans un marché de consolidation», affirme Louis Garneau, président fondateur et designer.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.