Débats
06:23 24 août 2022 | mise à jour le: 24 août 2022 à 13:19 Temps de lecture: 2 minutes

Quand Éric Duhaime pense, j’ai peur!

Quand Éric Duhaime pense, j’ai peur!
Photo: Infographie Métro Média

Décidément, c’est à se demander si M. Duhaime est resté un peu trop longtemps au soleil cet été. Ses projets tiennent de moins en moins la route et parfois prennent l’eau. Par exemple, l’idée de remplacer le tunnel entre Québec et Lévis comme 3e lien par un pont qui passerait par l’île d’Orléans prend l’eau plus rapidement que le Titanic!

Il est clair que le Parti conservateur du Québec (PCQ) se fout éperdument de la valeur patrimoniale et surtout des habitants qui chérissent si bien leur île!  Mais quel manque de respect de la part d’un politicien qui cherche à se faire aimer ! Quelle est donc l’explication de cette bulle au cerveau? De plus, M. Duhaime était accompagné de sa chorale qui bougeait de la tête en harmonie!

De ce fait, M. Duhaime n’a jamais habité à l’île d’Orléans pour proposer un pont à cet endroit. De l’autre côté, en faveur de la logique, la riposte de la MRC de l’île d’Orléans, composée des six municipalités, sera redoutable et bien ciblée!  Assurément, lorsque M. Duhaime pense, j’ai peur!

 

Michel Beaumont, Québec

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Robert Lachance

    À mon avis, Éric Duhaime ne s’attend pas à devenir premier ministre le 3 octobre prochain. Il espère obtenir le plus de votes possible, c’est du financement de la DGEQ pour 2026. Notre mode de scrutin le défavorise énormément.

    L’idée d’un troisième lien à l’est n’est pas d’Éric mais celle initialement de militant/es de la CAQ, d’investisseurs et de la ville de Lévis. Éric pourrait obtenir le vote de mécontent/es de la rive nord et de la rive sud du déplacement aux centres-villes de Québec et Lévis plus celui de mécontent/es du dérangement dans ces centres du déplacement chez eux.

    Pour avoir lu Envers et pour tous : Une biographie d’Éric Duhaime de Frédéric Têtu, automne 2021, je dirais que le dernier souci d’Éric est celui d’être aimé. André Arthur disait si tu veux être aimé, achète toi un chien. Eric a un chien depuis quelques années. Il l’avait offert à Myriam Ségal le 14 août 2017 à l’occasion de l’inauguration d’une collaboration radiophonique. C’était devenu une habitude chez lui de faire ce genre de cadeaux alors. Elle a refusé le cadeau et il a gardé le pitbull. Page 159.

  • Josette Beaupre

    N’ayez crainte lorsque E. Duhaime pense, MAIS si un jour il se met à réfléchir à toutes les conneries qui sortent de sa bouche, et toutes ces menaces sous-entendues, il va être le Premier non pas Ministre, mais le PREMIER CON serviteur pour les causes perdues à l’avance