Débats
06:29 5 juin 2022 | mise à jour le: 5 juin 2022 à 11:37 Temps de lecture: 2 minutes

Un pas vers la souveraineté?

Un pas vers la souveraineté?
Photo: Métro Média

Depuis le début du conflit entre François Legault et Justin Trudeau eu égard au rapatriement des pouvoirs en matière d’immigration, un vent de souveraineté circule dans les corridors de l’Assemblée nationale et lors des débats au Salon bleu.

Le retour en politique de l’ex-député péquiste Bernard Drainville au sein de la CAQ  a converti les vents en véritable tornade médiatique. Qui aurait pu croire que le père de la désormais célèbre Charte des valeurs migrerait chez la CAQ? Quelles sont les motivations qui ont poussé Bernard Drainville à opter pour un tel choix?

Les commentaires vont bon train à ce sujet. En ce qui me concerne, je suis d’avis qu’il a choisi de «placer son siège dans le sens de l’histoire», à savoir d’opter pour un parti qui formera un deuxième gouvernement majoritaire et dans lequel il devient un candidat sérieux pour un poste de ministre. À toutes fins pratiques, un choix opportuniste qui n’a rien à voir avec ses «convictions» pour le nationalisme de la CAQ si ce n’est que pour tenter d’utiliser son influence pour faire avancer la cause de la souveraineté dans les rangs des caquistes.

D’ailleurs à cet effet, il serait sûrement intéressant de sonder les motifs qui ont guidé François Legault dans son choix d’accepter un souverainiste dur dans son parti nationaliste. A-t-il l’intention de faire la preuve qu’un souverainiste peut très bien évoluer dans un parti nationaliste ou de faire un pas vers la souveraineté?

Quoi qu’il en soit, il risque d’y avoir certaines prises de bec entre les deux politiciens sinon en public tout au moins en privé. Je vois difficilement un politicien avec un tempérament fort ne pas franchir indûment la ligne de parti. La verve reconnue de Drainville et surtout ses convictions souverainistes émergeront un jour ou l’autre dans le débat public… et c’est là que nous pourrons voir si Legault a le goût de flirter avec ses anciennes amours!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.