Débats
10:04 24 novembre 2021 | mise à jour le: 24 novembre 2021 à 10:04 Temps de lecture: 2 minutes

Rapports de vigie volatilisés

Rapports de vigie volatilisés
Photo: Métro Média

Plus l’enquête de la coroner Géhane Kamel sur les milliers de décès de personnes âgées dans les CHSLD lors de la première vague de la pandémie avance, plus des éléments nébuleux y sont révélés, le dernier en liste référant à la disparition de visites de vigie contenant des informations importantes concernant les ressources humaines et matérielles manquantes ou l’incapacité à fournir des services essentiels aux résidents. Les rapports de ces visites devaient être préservés, informatisés, et même transmis aux inspecteurs avant une nouvelle visite.

Or, lors de son témoignage, la sous-ministre-adjointe de la direction générale des aînés et des proches aidants, Nathalie Rosebush, a témoigné qu’aucun rapport d’inspection n’existait sur les CHSLD touchés lors de la première vague de la pandémie, les inspecteurs consignant des informations dans un fichier qui « écrasait » les constats notés lors de visites précédentes. Une version pour le moins discutable! En effet, à quoi serviraient les rapports des visites de vigie si les constats notés lors des visites précédentes étaient détruits automatiquement avant la visite suivante dans le même CHSLD?

À mon avis, de telles décisions ont été prises en haut lieu et doivent être expliquées et justifiées à l’enquête de la coroner Kamel. La vérité doit être connue, ne serait-ce que par respect et dignité envers les quelque 4 000 personnes âgées décédées dans ce triste épisode de la pandémie, et les proches qui ont perdu un être cher dans des circonstances tragiques et très éprouvantes.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *