Débats
11:54 14 novembre 2021 | mise à jour le: 14 novembre 2021 à 11:54 Temps de lecture: 2 minutes

La lettre de Régis Labeaume

La lettre de Régis Labeaume
Photo: Métro Média

Deux éléments-clés font partie de la missive envoyée au premier ministre François Legault par le maire sortant de la Capitale nationale Régis Labeaume, soit le tramway à Québec et le troisième lien reliant Québec à Lévis.

Voyons d’abord, l’argumentaire de Régis Labeaume. En ce qui a trait au troisième lien, M, Labeaume souligne son désaccord à un troisième lien qui passerait du côté est de Lévis et de Québec, le qualifiant d’inutile compte tenu que la circulation pose problème du côté ouest, à savoir sur les deux ponts.

En ce qui a trait au tramway, le maire sortant tient responsable le gouvernement du Québec des dépassements de coûts de 600 millions $ qu’il attribue au changement au tracé du projet imposé «sur le tard» par le gouvernement et au décret permettant le départ du premier appel de propositions voté «des mois plus tard que le calendrier prévu», tout en ajoutant que la Ville de Québec n’avait pas l’intention de payer ces coûts excédentaires et, du même souffle, en  accusant le gouvernement de s’être immiscé dans la campagne électorale municipale.

La réaction du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, n’a pas tardé, ce dernier mettant le ton d’ «  amertume » de M. Labeaume sur le fait que sa dauphine, Marie-Josée Savard, ait mordu la poussière lors du dernier scrutin municipal.

À mon avis, qu’il y ait amertume ou non, je suis en parfait accord avec les propos de M. Labeaume, autant sur le troisième lien que sur sa position concernant les coûts reliés aux retards dans le dossier du tramway qui représente, aux yeux de Régis Labeaume, son dernier legs pour les citoyens de Québec.

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *