Débats
09:20 8 novembre 2021 | mise à jour le: 8 novembre 2021 à 09:20 Temps de lecture: 2 minutes

Place au changement à Québec!

Place au changement à Québec!
Photo: Métro Média

À l’époque où j’ai enseigné le français au jeune Bruno Marchand en troisième secondaire à la fin des années 1980, il se démarquait comme un travailleur infatigable, un élève consciencieux, avide d’apprendre et doué d’une curiosité intellectuelle peu commune. À cet effet, il lui arrivait fréquemment de me rencontrer après les cours pour échanger son point de vue sur un sujet d’actualité quelconque.

À la tête de l’Association québécoise de prévention du suicide pendant plusieurs années, et par la suite président de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, Bruno Marchand est un homme de terrain qui a toujours placé en priorité l’écoute de ses commettants, une attitude à laquelle il s’est engagé envers les citoyens de Québec au cours de sa campagne.

En l’emportant sur la dauphine du maire sortant Régis Labeaume, Marie-Josée Savard, l’élection de Bruno Marchand vient confirmer, à mon avis, le désir de changement des citoyens de la Capitale nationale, un changement basé sur la concertation que le nouvel élu de 48 ans à l’Hôtel de Ville entend créer avec la population.

Le défi remarquable que M. Marchand a su relever avec enthousiasme à la tête du parti Québec forte et fière qui est né depuis seulement quelques mois, démontre à quel point le dynamisme de son chef a su mobiliser un nombre suffisant de partisans pour se hisser petit à petit au coude à coude avec Marie-Josée Savard lors des derniers sondages.

Enfin, Bruno Marchand est un rassembleur qui place ses convictions au sommet de ses valeurs. Nul doute qu’il saura créer auprès des citoyens le sentiment d’une ville « forte et fière ».

Henri Marineau, Québec

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *