Débats
10:33 31 mars 2017 | mise à jour le: 2 novembre 2021 à 15:26 Temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Augmentations salariales scandaleuses

OPINION. Au même moment où Bombardier abolissait plus de 18 000 emplois en 2015-2016 et qu’un des « fleurons québécois » s’apprête à éliminer 7500 postes dans le monde d’ici deux ans, dont 2000 au Canada, les hauts dirigeants se sont octroyés des augmentations salariales de quelque 50 %, amenant à 43 millions de dollars les salaires de ses cinq plus hauts dirigeants et du président du conseil d’administration. Et toute cette manne, dans un contexte où l’entreprise a bénéficié de centaines de millions des poches des contribuables.

De son côté, le premier ministre Couillard, du bout des lèvres, admet que, «…dans la perspective des travailleurs et des fournisseurs », le moment et le message sont « probablement » mal choisis. Une réaction pour le moins laxiste qui a eu l’heur de soulever l’ire de l’opposition. Et, pour montrer patte blanche concernant ces augmentations scandaleuses, M. Couillard argue que l’entente entre Québec et le géant de l’aéronautique vise le développement et la commercialisation de la C Series, ce qui respecte sa volonté « de ne pas participer au reste de la compagnie »…Une vraie pirouette à la Couillard!

En ce qui a trait aux dirigeants de Bombardier, en agissant avec autant de désinvolture, voire de mépris envers ses employés, il n’est pas étonnant qu’ils aient été inondés de critiques acerbes dans les médias sociaux depuis la divulgation de ces chiffres faramineux…Une gifle bien méritée devant autant d’insolence et de manque élémentaire de sens commun!   

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *