Arts et spectacles
09:38 8 septembre 2022 | mise à jour le: 8 septembre 2022 à 09:38 Temps de lecture: 4 minutes

Concerts pour toutes les oreilles: spectacles d’adultes, plaisir démocratisé

Concerts pour toutes les oreilles: spectacles d’adultes, plaisir démocratisé
Photo: gracieuseté Émilie Dumais

Après un départ ralenti par la pandémie au printemps 2022, les Concerts pour toutes les oreilles sont de retour dans les salles de la Capitale-Nationale cet automne. L’instigatrice du projet, Anne Baillard, veut continuer de démocratiser l’accès aux spectacles musicaux.

Grande passionnée de musique et de concerts, Mme Baillard est tombée face à une problématique évidente en tant que jeune mère, il y a quelques années. «J’ai toujours fait écouter de la musique à mon enfant à la maison et il adorait Philippe Brach, raconte-t-elle. Je me suis dit: ‘’il faut que je l’emmène le voir en spectacle’’, mais les salles ne sont pas un endroit très accessible pour les enfants, avec le son très fort et l’heure tardive des représentations.»

Devant cette problématique qui l’empêchait de partager son amour des spectacles musicaux avec son garçon, Anne Baillard a réfléchi à une alternative. «Je sais que les spectacles à l’intention des enfants ça existe, mais je voulais créer un concept qui plairait aux parents également. C’est là que les Concerts pour toutes les oreilles sont nés.»

Pour sa première représentation en mars 2021, le concept a été appliqué à un spectacle de Élage Diouf à La Chapelle Spectacles du secteur Vanier. Celui qui a, entre autres, collaboré à l’album Dehors novembre du groupe Les Colocs s’est produit devant une foule de tous âges qui a fait réaliser à l’instigatrice du projet qu’elle avait visé dans le mille.

«On a fixé trois critères importants pour organiser les représentations. Il faut garder le niveau sonore sous 80 décibels, il faut que ça dure une heure ou moins et que ça se passe à une heure raisonnable», explique-t-elle.

Pour choisir les artistes, Mme Baillard analyse la programmation des salles et cible des interprètes qui accepteraient d’ajouter une représentation plus tôt en journée à leur passage à Québec. Elle affirme que «tous les artistes approchés ont accepté avec plaisir».

Milieu de contacts

Anne Baillard a reçu plusieurs remerciements de gens qui ont assisté à la représentation-test. «Beaucoup de parents m’ont remercié de leur permettre d’aller voir un spectacle sans prendre de gardienne!», blague celle qui œuvre dans le domaine du théâtre.

Selon Mme Baillard, c’est cette connaissance du milieu artistique qui l’a aidée à mettre sur pieds son initiative. Elle a fait le tour des salles de spectacles de la ville de Québec pour leur proposer son concept.

«J’ai vu une belle ouverture à plusieurs endroits, particulièrement à La Chapelle et au [Théâtre] Petit Champlain. On a quelques représentations prévues cet automne et on espère en ajouter d’autres cet hiver.»

Réactions unanimes

Concerts pour toutes les oreilles a présenté son deuxième spectacle le 4 septembre dernier. C’est le musicien polyvalent Damien Robitaille qui avait la tâche d’enflammer la salle comble de La Chapelle.

Plusieurs internautes ont pris le temps de remercier Anne Baillard pour son travail après l’évènement. «Magnifique spectacle. Quelle chance de pouvoir vivre ces moments en famille!», écrit une des 241 personnes abonnées à la page Facebook de l’organisme.

La prochaine à se produire dans un Concert pour toutes les oreilles est l’auteure-compositrice-interprète originaire de Québec Lou-Adrianne Cassidy, le 8 octobre prochain à La Chapelle. Louis-Jean Cormier a également accepté de se prêter au jeu et foulera les planches du Petit Champlain le 26 novembre.

Pour en apprendre davantage sur les Concerts pour toutes les oreilles où pour accéder à sa programmation, consultez la page Facebook de l’organisation.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.