10:00 13 mai 2022 | mise à jour le: 13 mai 2022 à 12:52 Temps de lecture: 4 minutes

Une foodie de Saint-Émile à la télévision américaine

Une foodie de Saint-Émile à la télévision américaine
Photo: Capture d'écran Youtube - Foodie Québec

La journaliste et chroniqueuse gourmande Allison Van Rassell a peine à croire ce qui lui arrive ces derniers temps. Sa série A Foodie Guide to Québec City, réalisée en collaboration avec la compagnie de production Frangin, est diffusée sur la chaîne spécialisée américaine HungryTV depuis quelques semaines.

La foodie qui a grandi dans le secteur Saint-Émile a reçu un courriel très surprenant à l’automne dernier: un grand producteur de télévision de Los Angeles disait avoir adoré la série produite en 2017-2018 et il souhaitait lui acheter les droits de diffusion américains.

«Au début, je n’y ai pas cru, j’étais convaincue que c’était une tentative de hameçonnage, raconte-t-elle. Je l’ai ignoré, puis ça me trottait dans la tête pendant les jours suivants, donc j’ai effectué mes recherches sur son entreprise et j’ai vu que c’était solide, qu’il avait du sérieux. On est restés en contact pendant plusieurs semaines, voire des mois.»

Au fil des discussions, Mme Van Rassell a compris que l’homme en question était «une espèce de chasseur de tête pour de grands réseaux américains» et qu’il était tombé sous le charme de la production québécoise diffusée sur YouTube. Le producteur lui aurait affirmé qu’il s’agissait exactement du genre d’émission qu’il cherchait.

«Je me disais “Voyons donc, qu’est-ce qui peut bien les attirer dans une production hyperlocale comme celle-là? Ils sont vraiment intéressés par les restaurants de Saint-Sauveur ou de Stoneham?“ Visiblement, on a fait quelque chose d’assez spécial», confie-t-elle.

Au menu: l’authenticité

Au fil des épisodes de A Foodie Guide to Québec City, le spectateur est transporté dans un voyage au cours duquel il découvrira le paysage gastronomique de Québec et des environs. La journaliste culinaire se mue en animatrice et passe d’un établissement à un autre, à la rencontre d’artisans plus ou moins connus du grand public.

Chaque épisode d’une durée de 25 à 32 minutes est consacré à un secteur précis. Une émission complète est consacrée à chacun des quartiers centraux, du Vieux-Port à Saint-Sauveur en passant par Saint-Roch, Montcalm et le Vieux-Québec. L’équipe de la série s’est aussi permis des escapades en périphérie, à l’Île-d’Orléans et à Stoneham, par exemple.

Selon la chroniqueuse, c’est le style très authentique de la production locale tournée en anglais qui est tombée dans l’œil des décideurs de l’autre côté de la frontière. «Nous avons tourné toute la série avec l’équipement le plus compact et le plus simple possible, pour créer une proximité entre les restaurateurs et le public. C’était très important pour nous de montrer ce qui se fait chez nous le plus fidèlement possible et c’est cette valeur humaine ajoutée là qui nous a démarqués selon ce qu’on m’a dit.»

Parmi les grands

Allison Van Rassell fait partie de la communauté anglophone de Québec et a grandi avec la télévision américaine. «Quand j’étais jeune, je passais beaucoup de temps à regarder les émissions de cuisine sur PBS (Réseau de télévision public américain), se souvient-elle. Je voyais des stars comme Julia Child à l’écran et maintenant, mon projet est aux côtés de ces grands noms sur HungryTV! C’est complètement fou et ça me rend immensément fière.»

Ce ne sont pas les idées qui manquent à la femme derrière Foodie Québec pour la suite des choses. Elle est d’ailleurs en pourparlers avec des producteurs américains pour un autre projet qui tourne autour de la production brassicole.

La chroniqueuse gourmande ne cache pas son envie de créer du contenu en français qui pourrait davantage intéresser les producteurs québécois. «Je ne cherche pas à être connue au Québec à tout prix. Depuis le temps que je fais partie du paysage culinaire québécois, je pense avoir la crédibilité nécessaire pour faire sortir les gens des sentiers battus et pour faire découvrir des trésors cachés d’ici», conclut Mme Van Rassell.

Tous les épisodes sont disponibles exclusivement en anglais sur la chaîne YouTube Foodie Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.