Culture
20:23 21 mai 2014 | mise à jour le: 21 mai 2014 à 20:23 temps de lecture: 3 minutes

Chloé Sainte-Marie se joint au Pow Wow de Wendake

CULTURE – L’auteure-compositrice-interprète Chloé Sainte-Marie sera la porte-parole du Pow Wow à Wendake, en plus d’offrir une prestation lors de l’événement qui se tiendra du 27 au 29 juin.

À la manière d’un poème, l’artiste a exprimé le rythme des tambours et de la vie à Wendake comme d’un «chemin qui marche, d’une odeur d’eau qui marche, de l’intérieur des terres jusqu’à la mer». «C’est un grand moment pour moi que d’être invitée à Wendake», a poursuivi celle qui sera en spectacle le 28 juin, en compagnie de Joséphine Bacon et d’Alexandre Belliard.

Outre le spectacle de Chloé Sainte-Marie, le rassemblement autochtone annuel présentera aussi un grand défilé et des compétitions de danse et de chant.

Modernité et tradition

La compétition internationale de danses et de tambours réunira plusieurs nations sur le territoire huron-wendat et mettra en valeur une trentaine d’artisans, ainsi que six artistes de la relève pour le maintien des traditions. Leurs œuvres seront exposées le long de la rue Bastien, qui deviendra piétonnière pour l’occasion.

Pendant l’événement, il sera aussi possible d’en apprendre plus sur certains rituels traditionnels des Premières Nations. À cela s’ajouteront des ateliers de confection, de démonstration et de dégustation.

«Avec le Pow Wow, on veut se remémorer. Le symbole du cercle sacré est très présent; tout le monde est égal. Au centre, il y a le feu, pas de race, pas de couleur, mais une chaleur à apporter. Il y aura un festin, de l’art oratoire, de la danse et des costumes, on veut montrer nos plus beaux atours», a exprimé Konrad Sioui, grand chef de Wendake.

Navette

Le vice-grand chef et président de l’industrie touristique de Wendake, Jean Vincent, a rappelé que près de 25 M$ ont été injectés sur le territoire depuis le virage amorcé en 2008, pour promouvoir l’industrie touristique, notamment avec l’hôtel-musée des Première Nations.

«On veut garder notre élan et poursuivre le développement. Une navette sera aussi en fonction cinq fois par jour, cinq jours sur sept, entre Québec et Wendake. D’autres forfaits s’ajouteront aussi au cours des trois prochaines années», a-t-il souligné.

À l’origine, le pau wau exprimé en langue algonquienne référait à l’autorité spirituelle religieuse ou guerrière. La célébration du Pow Wow représente une mise en scène d’un exploit guerrier

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *