Culture
16:26 24 février 2014 | mise à jour le: 24 février 2014 à 16:26 temps de lecture: 2 minutes

Marie Robitaille ne voit pas les heures passer

Située à proximité de la rivière Saint-Charles, l’atelier de création de Marie Robitaille ressemble à une vraie caverne d’Ali Baba. La table de travail de la Vaniéroise est jonchée de ressorts, d’engrenages, d’aiguilles et de cadrans. Une panoplie de petites et moyennes boîtes renfermant mille et un trésors sont empilées.

Alors que les téléphones intelligents ont, pour plusieurs personnes, remplacé la montre, Marie Robitaille a choisi de s’approprier ce fameux outil autrefois essentiel pour connaître l’heure. Avec les différentes pièces, elle conçoit des pendentifs et des broches. À sa façon, elle donne une seconde vie aux montres.

La passionnée démonte chaque instrument destiné à indiquer l’heure pour en retirer le boîtier et le mécanisme. Ensuite, elle laisse aller son imagination pour construire un nouveau bijou. «C’est toute une recherche. Je fais, je défais et je refais», fait-elle remarquer. L’artiste, née à Charlesbourg, tient compte des couleurs des pièces, du poids, des motifs ainsi que de la texture pour créer. Sa composante fétiche: l’engrenage. «Ça me fascine», confie Mme Robitaille.

Certains morceaux gravés, souvent les boîtiers, représentent de réelles œuvres d’art. «Tout le travail des artisans, la gravure par exemple, c’est tellement beau», s’exclame-t-elle. La résidente de l’arrondissement des Rivières a toujours été intriguée par le mécanisme des montres. «En voyage, j’ai souvent pris en photo les horloges. Je cherchais à aller voir à l’arrière», se souvient-elle.

Elle ne cache pas sa volonté de créer des œuvres plus volumineuses dans l’avenir. La montre pourrait bien laisser sa place aux cadrans et horloges éventuellement. Avec de plus grosses pièces, Marie Robitaille rêve de réaliser des sculptures.

Elle travaille des journées entières dans son atelier. Les montres lui parlent au son du tic tac, tic tac. Une forme de compagnie qui tout compte fait est rassurante!

Pour plus d’infos: 418-573-4011 ou http://www.facebook.com/maricanneuse

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *