Culture
17:01 27 février 2014 | mise à jour le: 27 février 2014 à 17:01 temps de lecture: 2 minutes

Une salle d’exposition à l’image d’un homme aux mille talents

Le nom de la nouvelle salle d’exposition adjacente à la bibliothèque Aliette-Marchand est maintenant connu. Le comité de toponymie a choisi d’honorer Irénée Lemieux. L’artiste multidisciplinaire a résidé sur l’avenue du pont Scott, surnommée la rue aux sculptures, aux limites de Vanier et Saint-Sauveur.

Plusieurs appellent cette artère ainsi en raison des nombreuses pièces ornant les façades des maisons. Irénée Lemieux a laissé sa marque. Des oeuvres faites à partir de pierres se retrouvent sur des terrains privés de résidences.

«Le premier souvenir que j’ai de mon oncle, c’est un peintre. […] Il peignait sur toutes sortes de matériaux. […] Tout était sujet à exprimer son art», a témoigné son neveu, Stéphane Lemieux. Homme aux mille talents, Irénée Lemieux a été peintre, sculpteur, pianiste, compositeur, chef d’orchestre, galeriste, auteur, illustrateur et éditeur.

Il est le fondateur de La Sinfonia. L’orchestre a été sous sa direction pendant plus de 42 ans. Il a notamment composé des symphonies, des cantates et des ballets inspirés du folklore huron-wendat. Il a enseigné les arts plastiques dans une école de Vanier.

À l’abri des regards, l’artiste a créé toute sa vie. Il est décédé en 2005. «Mon oncle était un cachottier. À l’exception de gens très près de lui, personne n’a pu bénéficier à la hauteur du génie de son talent de ses œuvres et de l’être qu’il était. […] Ça va permettre de conserver l’authenticité de son oeuvre et de reconnaître la personne derrière l’artiste», se réjouit Stéphane Lemieux.

La famille a légué des créations de l’homme afin de constituer l’exposition permanente. La salle a été construite en 2012 au coût de près 900 000$. «Il n’y avait pas de salle. Ça répondait à un besoin», a confirmé la responsable de la Division des relations avec les citoyens et du soutien administratif à l’arrondissement des Rivières, Caroline Charrette.  La pièce sera utilisée dans le cadre d’activités culturelles.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *