Culture
14:06 15 juillet 2014 | mise à jour le: 15 juillet 2014 à 14:06 temps de lecture: 3 minutes

Un spectacle théâtral 100% vaniérois

THÉÂTRE – Il y a une douzaine d’années, de jeunes ados se sont inscrits à des cours de théâtre, offerts par les loisirs de Vanier. Du nombre, onze d’entre eux ont eu la piqûre. De fil en aiguille, ils ont créé la troupe Paramonde, soutenue par la Société culturelle de Vanier, et ils ont une trentaine de pièces à leur actif, toutes écrites et mises en scène par Jimmy Doucet, originaire de Vanier.

Les comédiens amateurs, mais avec 12 ans d’expérience, présentes deux pièces par année au centre d’art La Chapelle. Le groupe, formé de membres âgés aujourd’hui de 18 à 23 ans, participe à un festival annuellement et obtient des contrats comme en 2013 lors de la Fête de l’Halloween à la Maison O’Neill. Les 27 juillet et 3 août, la population aura la chance de les voir en action dans le cadre des Rencontres historiques de la Maison O’Neill.

Les rencontres historiques de la Maison O’Neill

Un parcours comprenant plusieurs stations attend les spectateurs sur l’immense site de la Maison O’Neill. Plusieurs thèmes concernant l’histoire de l’arrondissement Les Rivières sont abordés comme l’origine de la famille O’Neill ainsi que les premières installations et constructions dans le territoire. «Ce sont des faits historiques présentés de façon colorée avec humour», raconte la présidente de Paramonde et membre, Mélissa Parent. La distribution rassemble une quinzaine de comédiens. L’œuvre a été présentée l’an dernier, cependant les différentes scènes ont été renouvelées et modifiées. S’il pleut, l’activité se tiendra à l’intérieur de la maison patrimoniale.

Jimmy Doucet: ici et ailleurs

Jimmy Doucet est directeur général de Paramonde. Auteur de pièces de théâtre pour adolescents et jeunes adultes, il vend plus de 200 textes chaque année un peu partout à travers le monde. La troupe a le privilège de jouer ses nouveaux écrits en primeur.

Le résident de Lac-Saint-Charles produit plusieurs projets notamment au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cet été, il travaille sur la pièce «La maison coupée en deux», dans le cadre du 175e anniversaire de Saint-Fulgence. La scène plutôt inusitée est en fait une maison ancestrale réelle destinée à la démolition qui a été sciée en deux pour la production.

Pour en savoir plus: troupeparamonde.com

 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *