Culture
15:49 26 août 2013 | mise à jour le: 26 août 2013 à 15:49 temps de lecture: 3 minutes

Amplisson installé dans de nouveaux locaux

Le projet Amplisson prend de l’ampleur. Autrefois installée dans des classes d’école, l’équipe est entrée dans de nouveaux locaux, située au 11150, boulevard Valcartier. Le déménagement constitue un tremplin pour les deux coordonnateurs et professeurs, Frédéric Gagnon et Jean-Sébastien Boies. L’offre d’Amplisson est maintenant proposée à la plupart des établissements de la Commission scolaire de la Capitale-Nationale.

Au cours des trois dernières années, des élèves de l’école institutionnelle de l’Arc-en-Ciel et de l’Aventure ont pris part au processus. Pour la première fois l’année passée, l’établissement scolaire L’escabelle s’est ajouté. Dans le cadre de l’activité parascolaire, Amplisson, les jeunes apprennent à chanter ou jouer d’un instrument et participent à l’enregistrement d’un album, au lancement ainsi qu’au spectacle de fin d’année.

«On reste une activité parascolaire ce qui est super important et on demeure associé aux écoles», explique Jean-Sébastien Boies. Les élèves formeront, comme par le passé, un groupe d’école ce qui permettra de mettre sur pied des événements musicaux dans chacun des établissements scolaires. Puisque les activités étaient tenues dans des classes, le matériel devait être monté et démonté à chaque pratique. Les nouveaux locaux constituent également une économie de temps importante pour les deux responsables et le comité de parents.

De nouveaux établissements scolaires pourraient donc s’ajouter pour cette quatrième année d’activités. Le projet Amplisson sera présenté dans différentes écoles au cours de septembre afin de recueillir les inscriptions. Par la suite, des auditions seront tenues, les groupes conçus et à la fin septembre, l’aventure commencera officiellement. Durant 16 semaines, les musiciens participeront aux différentes étapes de l’apprentissage d’un instrument à l’enregistrement. En février, une seconde session s’enclenche en vue d’un spectacle final. Selon le nombre d’écoles inscrites, l’événement pourrait prendre des allures de festival.

«On a franchi une autre étape», fait valoir Frédéric Gagnon. De 20 participants en 2011, le groupe est passé à 120 musiciens en 2012-2013. De plus, le nombre de jeunes inscrits a permis de tenir le camp musical d’été à deux reprises cet été. «Ce qui est le fun, c’est que l’on est en train de monter un beau terrain de jeux», ajoute Jean-Sébastien Boies.

Sorties éducatives et activités de loisirs pour les adultes

Amplisson sera également offert aux écoles de Québec et des environs en vue de sorties éducatives. Dans le cadre d’une visite aux locaux, les groupes scolaires pourront apprendre une chanson et l’enregistrer. Par ailleurs, Frédéric Gagnon et Jean-Sébastien Boies souhaitent aussi proposer des cours aux adultes. Les possibilités semblent maintenant infinies pour les deux musiciens originaires de Duberger-Les Saules.

Un nouveau site Internet sera mis en ligne sous peu et l’image d’Amplisson a été modifiée.

Lire aussi: Du rock au troisième étage de l’école L’Arc-en-Ciel et de L’Aventure

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *