Culture
16:20 25 juillet 2013 | mise à jour le: 25 juillet 2013 à 16:20 temps de lecture: 3 minutes

Gilles Sioui lauréat du prix «Hommage» au Gala Lys Blues

Les 40 ans de carrière du musicien Gilles Sioui ont été soulignés de belle façon, dernièrement, à Beauport où le guitariste de blues originaire de Wendake a reçu le prix «Hommage», dans le cadre de la 11e édition du Gala Lys Blues.

Présenté par le Net Blues.com pour une première fois au Centre de loisirs Monseigneur-De Laval, en collaboration avec le Festival Beauport en Blues, cet événement annuel a comblé plus de 350 spectateurs avec des prestations relevées de plusieurs groupes et musiciens venus rendre hommage à ce maître de la «slide guitar».

Animée pour une onzième année consécutive par Martin Lachance, la soirée a notamment été ponctuée par des performances du groupe Brian Tyler & The Bluestorm de l’émission «La Voix», de l’harmoniciste originaire de Beauport, Guy Bélanger, de la chanteuse Andrée Dupré, du Jean Millaire Blues Band et du guitariste Steve Hill, grand lauréat du gala, à qui l’on a remis cinq prix dans les catégories «Performance artistique», «Spectacle de l’année», «Compositeur de l’année», «Artiste blues masculin» et «Album blues de l’année».

Nanette Workman est venue chercher les Lys Blues dans les catégories «Artiste blues féminin» et «Album Blues et styles associés». Lorrie Snyder a décroché celui de l’«Artiste de la relève», Mama Groove celui du «Groupe Révélation» et James Green le trophée «Cabaret» pour une deuxième année consécutive.

Gilles Sioui, un grand ambassadeur

Le chroniqueur de blues depuis des dizaines d’années, Pierre «Goly» Jobin, de Loretteville a fait la présentation de Gilles Sioui en traçant les grands traits de sa carrière.

«Gilles est un bluesman qui a beaucoup de cordes à son arc, des «licks» de guitare comme des flèches, des plumes de paroles qui touchent profond ou qui caressent subtilement comme un vent doux. Il s’est fait beaucoup d’amis et d’admirateurs sincères tout au long de ses pérégrinations de «pèlerin à pied» sur les chemins moins fréquentés du blues et autres musiques associées comme le folk, le rock, le reggae et la musique traditionnelle. Plusieurs de ceux-ci se retrouvent d’ailleurs sur son dernier album «Brother To Brother», dont il a assumé la réalisation en toute liberté chez les disques BROS, bouclant ainsi un cheminement de plus de 40 ans».

Présent pour lui remettre la statuette du prix «Hommage», le Grand Chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, a qualifié Gilles Sioui d’artiste authentique, de pionnier et de grand ambassadeur du blues et de la Nation huronne-wendat.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Le Grand Chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, a remis la statuette du prix «Hommage» à Gilles Sioui, en compagnie de Pierre «Goly» Jobin de Loretteville, chroniqueur de blues depuis des dizaines d’années.  (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *