Culture
02:57 5 juillet 2013 | mise à jour le: 5 juillet 2013 à 02:57 temps de lecture: 3 minutes

FEQ: coup d’envoi avec les 400 choristes sous la pluie

Avec des écharpes colorées de jaune, bleu, mauve et rose, les quelque 400 choristes ont envahi la nouvelle scène du Festival d’été de Québec sur les plaines d’Abraham, jeudi soir, en entonnant un éventail d’airs de Gilles Vigneault, Jean-Pierre Ferland et Félix Leclerc pour la soirée d’ouverture «Quand le Québec chante».

Sous une pluie intermittente, une brochette d’artistes bien connus des Québécois ont été accompagnés par les choristes: Laurence Jalbert, Paul Piché, Daniel Lavoie, Michel Rivard, Richard Séguin et Luce Dufault comme invitée surprise.

Laurence Jalbert a foulé la première la scène, en compagnie des choristes. «C’est étrange de casser la glace, ou plutôt devrais-je dire l’eau, mais je me sens beaucoup moins nerveuse avec ma gang ce soir: les choristes», a-t-elle dit, avant de chanter «Au nom de la raison» – une de ses premières pièces – et «Tomber».

Courte mais vibrante prestation de Major

De retour sur scène pour la première fois depuis qu’elle a donné naissance à sa petite fille, Catherine Major a brisé la glace de la série de performances à venir sur les plaines d’Abraham dans le cadre de la 46e édition du Festival d’été de Québec (FEQ). «Je suis rouillée, mais je suis contente d’être ici», a-t-elle commenté.

L’auteure-compositrice-interprète s’est lancée vers 19h45 à son piano avec «Saturne sans anneaux». Ironiquement, juste avant d’entamer «Le désert des solitudes», la pluie s’est déclenchée. «C’est beau ce que vous faites. On n’est pas fait en chocolat. Soyez courageux!», a-t-elle dit en s’adressant au public.

Accompagnée de ses musiciens avec qui elle trimballe les chansons de son dernier show, monté il y a deux ans, Catherine Major a avoué être une grande romantique et d’aimer le paysage et la foule, malgré la pluie.

Les pièces «Amadeus», «Fais pas l’affaire» et «La voix humaine» se sont enchaînées, mais aussi «La rua madureira» (reprise de Nino Ferrer) et «Tape dans ton dos». Toujours vigoureuse et assurée dans son jeu, Catherine Major a tiré sa révérence avec «Chanson sans lui», qu’elle a enchaîné avec «Dans l’eau-delà».

La pianiste et chanteuse a été appuyée dans sa prestation de David Laflèche (guitare), Alex McMahon (batterie) et de Mathieu Désy (contrebasse et basse). Une performance vibrante mais courte, qui a duré tout juste une demi-heure.

Groupe Québec Hebdo.

Programme de «Quand le Québec chante»

Au nom de la raison – Laurence Jalbert

Tomber – Laurence Jalbert

Y’a pas grand-chose dans le ciel à soir – Paul Piché

Arrêter – Paul PIché

Je voudrais voir New York – Daniel Lavoie

Tension Attention – Daniel Lavoie

Rivière – Daniel Rivard

Martin de la chasse galerie – Michel Rivard

Journée d’Amérique – Richard Séguin

L’ange vagabond – Richard Séguin

Je voudrais voir la mer – Michel Rivard

Terre de Caïn – Richard Séguin

Encore et encore – Laurence Jalbert

La danse du smatt – Daniel Lavoie

L’escalier – Paul Piché

Qui sait – Tous

Mon Joe – Tous

Jeter mon sort – Tous

Aux portes du matin  

Le blues de la métropole

Les gens de mon pays

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *