Culture
10:35 16 septembre 2022 | mise à jour le: 16 septembre 2022 à 10:35 Temps de lecture: 5 minutes

Musique: 5 sorties d’albums prometteuses

Musique: 5 sorties d’albums prometteuses
Photo: Pablo Ortiz/MétroLes Sœurs Boulay

La saison des festivals en plein air tire à sa fin, mais la rentrée culturelle offre aux mélomanes une panoplie de nouveautés musicales pour leur réchauffer l’âme. Métro a sélectionné cinq albums de musique locaux, tous genres confondus, qui marqueront l’automne.  

Colin-Maillard de Mantisse

Après Bkay et Jamaz, Mantisse, de son vrai nom Thomas Thivierge-Gauthier, est le troisième membre du groupe de rap LaF à se lancer dans une carrière solo. Le 16 septembre, il fera paraître le premier opus de son projet individuel, le fruit de plusieurs années d’écriture.  

Colin-Maillard prend la forme d’un album personnel dans lequel Mantisse présente son nouveau «moi», exposant ses angoisses, son urgence de vivre et sa quête d’équilibre au fil de ses divers états d’âme. 

Toujours proches du hip-hop alternatif dans une production du beatmaker Bnjmn.lloyd et rythmées par les versets de Mantisse, les chansons comptent aussi des sonorités jazz et électro. Jamais bien loin de sa guitare, l’artiste collabore avec d’autres musiciens sur cet album, en plus des fidèles Bkay et Jamaz comme uniques collaborations vocales. 

Le 16 septembre chez Disques 7ième ciel 

Crushed Grapes de Jason Bajada

L’artiste folk Jason Bajada lancera le 23 septembre Crushed Grapes, son huitième long-jeu, dont la composition s’est étalée sur plusieurs années, entre New York, les Îles-de-la-Madeleine et L.A. Les textes sont donc teintés parfois de soleil californien, parfois d’escapades à Brooklyn «pour fuir les drames familiers», précise-t-il.  

Le tout est né après un «coup de foudre musical» entre Jason Bajada et le producteur Connor Seidel dans les coulisses du Théâtre Corona en décembre 2018.  

Leur amour commun pour Nick Drake et Neil Diamond les a menés à la réalisation de Snake, premier extrait de l’album. Bajada et Seidel ont ensuite créé quatre autres chansons et voulaient faire des cinq pièces un EP. Or, une demi-douzaine de nouveaux morceaux s’en sont suivis et le EP s’est finalement transformé en un album complet.  

Le 23 septembre chez Audiogram 

Disruption de Vulgaires Machins

Après une longue pause de plus de dix ans, les Vulgaire Machins feront leur grand retour le 14 octobre avec la parution de Disruption, un album réalisé par Gus Van Go qui renoue avec la signature punk-rock à la fois incisive et mélodieuse du groupe. 

La formation revient avec des textes décapants et cyniques, mais tournés vers la réflexion profonde et l’introspection. 

On le ressent sur le premier extrait sorti le 13 septembre, Asile, qui se veut un moment de questionnement dans le contexte d’aggravation des inégalités et des injustices qu’on connaît aujourd’hui.  

Vulgaires Machins, formé de Guillaume Beauregard, Marie-Ève Roy, Maxime Beauregard et Pat Sayers, s’interroge: ferions-nous face aujourd’hui à l’effondrement de notre monde commun? Dans ce contexte de rupture sociétale en pleine accélération, comment ferons-nous pour ne pas devenir fous?  

Le 14 octobre chez Costume Records 

Échapper à la nuit des sœurs Boulay

Pour leur quatrième album, à paraître le 21 octobre, Les sœurs Boulay ont voulu aller ailleurs que ce à quoi elles nous ont habitués, ce qui fait de ce prochain opus un des plus attendus de l’automne.  

Enregistré en vase clos au studio Dandurand en compagnie du producteur Connor Seidel, Échapper à la nuit est un album davantage pop qui s’éloigne des guitares acoustiques et des pianos entendus sur les précédents projets du duo formé de Stéphanie et Mélanie Boulay.  

Les artistes ont décidé de s’entourer de «beau et de bienveillant» pour ce nouveau chapitre, musicalement plus dansant, mais toujours empreint de vulnérabilité et de profondeur.  

Les deux premiers titres, Les lumières dans le ciel et Je vais te faire danser, parus respectivement en mai et en septembre, offrent un bon avant-goût de ce renouveau sombrement existentiel. 

Le 21 octobre chez Simone Records 

Chrysalism de Milk & Bone

Après l’interruption provoquée par la pandémie, la formation montréalaise Milk & Bone (composé de Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin) ressentait le désir «d’explorer les profondeurs du cœur humain» et de se reconnecter aux autres. Le 28 octobre, le duo électro-pop lancera son quatrième opus, Chrysalism, qui marque un virage du côté d’un territoire pop plus éclaté.  

Avec des harmonies vocales captivantes, une musique synthétisée et des riffs de guitare mélodiques, les artistes explorent sur cet album les thèmes de l’amour, du désir et du chagrin d’un point de vue résolument plus mature. Son titre fait d’ailleurs référence au sentiment de tranquillité qu’on ressent lorsqu’on est à l’intérieur, au sec, pendant un orage violent. 

Composé et enregistré avec l’aide de Micah Jasper, un producteur basé à Los Angeles, Chrysalism est «un reflet poignant de ce que l’on ressent en vieillissant et en entrant dans sa vie». 

Le 28 octobre chez Bonsound 

Articles similaires

11:56 21 septembre 2022 | mise à jour le: 22 septembre 2022 à 09:46 Temps de lecture: 5 minutes
Par ici la sortie!

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.