23:22 13 août 2022 | mise à jour le: 14 août 2022 à 16:59 Temps de lecture: 5 minutes

Luke Bryan et Kelsea Ballerini concluent Lasso

Luke Bryan et Kelsea Ballerini concluent Lasso
Photo: Pat Beaudry/Gracieuseté EvenkoLuke Bryan

La deuxième journée de Lasso fût beaucoup achalandée que la première. Tellement que les organisateurs confirmeront dans les prochaines heures que l’événement sera de retour en 2023. Et les spectateurs qui s’étaient déplacés l’avaient définitivement fait en connaissance de cause devant la programmation proposée. Résumé de la soirée offerte par Luke Bryan et Kelsea Ballerini.

Luke Bryan vide les bars

La supervedette du country Luke Bryan était très attendue au festival Lasso. Dès la fin du concert de Kelsea Ballerini, les festivaliers qui se trouvaient du côté de la scène qui allait devenir inoccupée pendant sa prestation se sont presque tous dirigés vers la zone située devant la scène où allait performer l’artiste «préféré» de Nick Suzuki. Celui s’est d’ailleurs adressé à la foule entre les deux concerts. 

Revenons à Luke Bryan, il a amorcé avec I Don’t Want This Night to End, Kick the Dust Up et Kiss Tomorrow Goodbye avant de se faire servir shooter et margarita sur scène pour One Margarita. Sunrise, Sunburn, Sunset et Huntin’, Fishin’ and Lovin’ Every Day ont suivi, juste après qu’il ait demandé à la foule si du sexe faisait partie de leurs plans de fin de soirée. 

Dans un numéro à saveur humoristique, Bryan s’est installé au piano «pour se souvenir de ses classiques canadiens». Il a ainsi fait languir la foule en jouant quelques notes de Man! I Feel Like A Woman avant d’en marmonner le refrain en riant. Puis, on a eu droit à une portion de Everything I Do, I Do It For You, et une autre de Summer’s of 69 où les voix des festivaliers étaient davantage en vedette. Il a ensuite pris une longue pause, actant un moment de réflexion. «J’essaie de me souvenir d’un peu de Céline Dion, mais tout ce à quoi je pense, c’est Leonardo DiCaprio», a-t-il laissé tomber… sans jouer aucune note de la chanteuse de Charlemagne. Il a ensuite enchaîné avec sa chanson Strip It Down

Drink A Beer, Knockin’ Boots, Move ont aussi généré de bonnes réactions. Puis, est venu le dernier droit du concert avec Play It Again, Rain Is A Good Thing, That’s My Kind Of Night et le rappel, Country Girls (Shake It For Me) pour une foule qui était clairement conquise d’avance et qui aurait dansé et chanté toute la nuit. Oubliez la curiosité, ceux qui étaient là connaissaient très bien le répertoire de l’artiste de 46 ans. 

La seule ombre au tableau fut au niveau des bars où la bière s’est faite plutôt rare en fin de soirée. En cherchant, on pouvait cependant en trouver dans les comptoirs plus éloignés de la scène.

Le charisme de Kelsea Ballerini

Kelsea Ballerini (Photo: Frédérique Ménard-Aubin/Gracieuseté Evenko)

Précédée de Man! I Feel Like A Woman en musique d’attente, c’est sur Miss Me More que Kelsea Ballerini a fait son entrée sur scène. Enchaînant rapidement avec Love Me Like You Mean It, Dibs et Legends, la chanteuse au son pop country a occupé tout l’espace qui lui était offert sur scène et bien plus tout au long de sa prestation. Son talent, son charisme et son charme auront définitivement marqué.

Au moment de s’adresser au public pour une première fois, elle a révélé qu’il s’agissait de sa première visite à Montréal et qu’elle était «obsédée» par la ville, allant même jusqu’à dire qu’elle y déménagerait n’importe quand si la foule le souhaitait bien. Malgré une présence au Festival d’été de Québec en première partie de Lady Antebellum (maintenant Lady A) en 2017, elle a ajouté qu’elle ne s’attendait pas à voir autant de festivaliers sur le parterre pour son spectacle. «Vous êtes tellement bruyant!», a-t-elle noté alors que plusieurs chantaient les paroles de ses chansons.

Après avoir poursuivi avec half of my hometown et I Quit Drinking, elle s’est arrêtée en affirmant que la réaction de la foule lui donnait le vertige [giddy]. Puis, rappelant qu’elle lançait un nouvel opus, «Subject to change», le 23 septembre prochain, elle en a présenté les extraits LOVE IS A COWBOY et HEARTFIRST en sortant sa guitare… achetée aujourd’hui à Montréal.

En effet, la chanteuse de bientôt 29 ans a raconté être arrivée dans la métropole à bord d’un vol commercial en provenance de New York vendredi. «Ils ont carrément oublié de mettre les bagages dans la soute. Personne n’avait ses bagages en arrivant! Donc, on a été obligés de courir les magasins aujourd’hui!», expliquait-elle en se souciant de sa coiffure. 

Pendant Hole In The Bottle, elle est descendue au parterre pour participer à plusieurs égoportraits et courir tout le long des corridors de sécurité. À un point tel où elle a forcé de prendre une gorgée d’eau à son retour sur scène, complètement essoufflée par cette course. Le moment était bien choisi pour la balade Homecoming Queen

En guise de conclusion, la chanteuse originaire de Knoxville au Tennessee a présenté sa collaboration avec The Chainsmoker, This Feeling.

Articles similaires

11:56 21 septembre 2022 | mise à jour le: 22 septembre 2022 à 09:46 Temps de lecture: 5 minutes
Par ici la sortie!

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.