Beauport
21:55 9 août 2022 | mise à jour le: 9 août 2022 à 22:12 Temps de lecture: 3 minutes

Louis XIV était Beauportois (du moins, aux Fêtes de la Nouvelle-France)

Louis XIV était Beauportois (du moins, aux Fêtes de la Nouvelle-France)
Photo: Benjamin Aubert/MétroSa Majesté Louis XIV (Michel Duchesneau) entourée par un soldat de Louis XV (Dany Laplante) et son cadet Philippe d'Orléans (Robin Gagné)

Si vous êtes de ceux qui ont participé aux Fêtes de la Nouvelle-France du 4 au 7 août dernier, vous avez peut-être croisé Sa Majesté Louis XIV. Celui-ci était au cœur de la programmation, notamment grâce au Pique-Nique de Sa Majesté et au Brunch de Sa Majesté. Rencontre avec son personnificateur pour l’occasion, le Beauportois Michel Duchesneau.

Bien qu’il en était à une première collaboration officielle avec l’organisation des Fêtes de la Nouvelle-France, le résident de Québec a souvent été aperçu sur les sites de l’événement depuis ses débuts. Passionné de ces festivités, il prend ses vacances chaque année en fonction des dates de l’événement afin de s’assurer de pouvoir y participer. «Les premières années, je venais en civil, mais depuis 2008 je viens costumé», raconte-t-il en entrevue avec Métro.

Alors que son conjoint Robin Gagné incarne en alternance Philippe d’Orléans, le frère du roi Louis XIV, le cardinal de Mazarin ou le maître de musique Jean-Baptiste Lully, M. Duchesneau, lui, préfère toujours interpréter le roi soleil. «J’ai toujours trippé sur lui. J’ai vu tous les films qui y sont rattachés et j’ai beaucoup lu sur lui», dit-il. Toutefois, ne lui demandez pas de vous servir une leçon d’histoire. «À mon âge, il y a certaines dates qu’on oublie. Souvent, les jeunes qui ont entendu parler de la Nouvelle-France à l’école arrivent avec des dates et ça me revient», explique le coiffeur de métier.

Un passe-temps

Les habits que porte le résident de Beauport chaque année n’ont pas été acheté. Il les confectionne lui-même! «Je suis vraiment un mordu! Certains collectionnent des timbres, moi, c’est les habits de Nouvelle-France. C’est un hobby pour moi!», dévoile-t-il.

Son conjoint l’accompagne dans ce passe-temps en l’aidant à trouver les éléments qui compléteront les différents costumes conçus. On peut penser notamment aux plumes, aux bijoux, aux gants ou encore aux vieilles queues de billard pour concevoir des bâtons de marche. «Ce sont toutes des choses récupérées», ajoute-t-il en précisant qu’il modifie également les chaussures pour qu’elles soient identiques à ses habits ou à ceux de son partenaire.

Depuis 2008, première année où il s’est costumé, M. Duchesneau estime avoir conçu près d’une trentaine de costumes en lien avec l’époque de la Nouvelle-France. Selon lui, chaque tenue nécessite entre 40 et 45 heures de confection. Et c’est sans compter les heures de recherche pour s’assurer de ne pas faire d’anachronisme.

La participation de Michel Duchesneau à la programmation officielle des Fêtes de la Nouvelle-France était sa première. Lors des éditions précédentes, il se pointait sur le site dans son costume de Louis XIV comme simple festivalier. «J’ai toujours été ce que j’appelle un électron libre. J’apparaissais sur le site à l’heure que je voulais et je partais à l’heure que je voulais. Cette année, on m’a approché pour me demander si je voulais jouer mon rôle pour le 25e anniversaire ou si on embauchait quelqu’un d’autre pour jouer Louis XIV. C’était une évidence de dire oui!», a-t-il déclaré.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.