Culture
13:30 18 novembre 2021 | mise à jour le: 18 novembre 2021 à 13:34 Temps de lecture: 3 minutes

Simon Hénaire: la puissance des mots

Simon Hénaire: la puissance des mots
Photo: Métro Média Mona LechasseurLe poète Simon Hénaire à la sortie de son livre.

POÉSIE. Pour une seconde fois, le poète Simon Hénaire ouvre le grand livre intime de sa vie en publiant un deuxième recueil intitulé Il doit pleuvoir sur les orties aux Éditions L’Hybride. Pleins feux sur cet artiste à la fois ouvert et mystérieux qui aborde les thèmes de la santé mentale avec profondeur, courage et bienveillance.

«La poésie est une façon d’aborder de manière inoffensive des réalités qui s’expriment difficilement autrement», suggère le poète, l’air pensif quelques minutes avant le lancement officiel de son deuxième ouvrage au Moulin des Jésuites.

Courage et résilience

L’auteur aborde les défis invisibles engendrés par les problèmes de santé mentale avec lesquels il doit lui-même composer, comme la stigmatisation et les préjugés. Les mots ont chacun leur sens et leur importance dans les vers des poèmes. Le lecteur prendra plaisir à lire et à relire les poèmes pour approfondir les différentes interprétations possibles. Les métaphores créées par le choix minutieux des mots soutiennent les thèmes des émotions, des pensées et de la résilience. «Je dédie mon livre au courage que l’on doit avoir quand on vit des situations difficiles. Je suis vraiment fier et satisfait de la version finale. Il correspond vraiment à mon idéal de livre.»

L’auteur ajoute du même souffle que son nouveau projet se veut une œuvre collective même s’il signe tous les textes, contrairement à son premier livre <@Ri>Soleil bleu<@$p> publié en 2014 à la même maison d’édition. «Pour le dernier titre, j’ai tenu compte encore plus des opinions, suggestions et commentaires de collaborateurs. Les différents avis que j’ai reçus m’ont permis de peaufiner mon œuvre.» La préface est d’ailleurs signée par l’auteure et conférencière Louise Dupré, bien connue dans le milieu littéraire.

«La poésie est une façon d’aborder de manière inoffensive des réalités qui s’expriment difficilement autrement.»

– Simon Hénaire, poète

Le quotidien inspirant

L’homme de Charlesbourg aime prendre des notes sur tous les sujets qui l’inspirent. «J’écris constamment pour ne rien oublier. Mes deux recueils sont le rassemblement de toutes les notes que j’ai prises depuis quelques années sur les différentes émotions que je vis, comme le courage, la colère et la tristesse.»

Apprentissage et implication

Simon Hénaire prend encore plaisir à apprendre. Après des études en droit et en politique, il est maintenant étudiant à la maitrise en affaires publiques à l’Université Laval. Grand défenseur des droits sociaux, ses travaux de recherches portent sur les activités de travail en contexte de santé mentale. «Il est difficile pour des personnes atteintes de problème de santé mentale de devenir salarié dans une entreprise. Dans mes recherches, j’évalue l’incidence des différents programmes de salariés. Je collabore aussi avec l’Association de défense des droits sociaux de Québec à titre de chercheur, et avec l’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale.» L’homme est aussi l’un des fondateurs de la maison d’édition L’Hybride.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *