Culture
07:46 17 novembre 2021 | mise à jour le: 17 novembre 2021 à 08:48 Temps de lecture: 4 minutes

Un spectacle-bénéfice pour relancer le milieu artistique à Jésus-Marie

Un spectacle-bénéfice pour relancer le milieu artistique à Jésus-Marie
Photo: gracieusetéConsidérant que les arts de la scène ont grandement souffert de la pandémie, William Marcotte Dugré, un élève de 5e secondaire du Collège Jésus-Marie de Sillery, produit un spectacle-bénéfice pour en favoriser la relance.

PRESTATION. Passionné des arts de la scène, William Marcotte Dugré souhaite contribuer à sa façon à la reprise graduelle des activités dans son domaine de prédilection. L’élève de 5e secondaire au programme d’éducation internationale (PEI) du Collège Jésus-Marie de Sillery a donc décidé de monter un spectacle-bénéfice avec des proches collaborateurs. En plus de ranimer l’intérêt du public, il compte faire d’une pierre deux coups en remettant les profits à la fondation d’entraide scolaire Paksac.

Passionné d’art de la scène, William Marcotte Dugré a décidé d’en faire un projet de fin d’études secondaires au Collège Jésus-Marie. Photo gracieuseté

Au programme de la salle Dina-Bélanger du collège privé situé sur le chemin Saint-Louis, le mercredi 24 novembre à 19h30, la prestation est produite, réalisée et mise en scène par l’adolescent de 16 ans. Il s’agit pour lui d’un projet personnel de fin d’études secondaires. Une occasion unique de présenter le fruit de son travail acharné des derniers mois. Intitulé Parce que ça nous rassemble!, le spectacle promet des performances de calibre professionnel et une soirée riche en émotions.

«Je peaufine cette idée depuis le début de la pandémie. Les mesures sanitaires liées à la Covid-19 ont empêché la tenue d’évènements culturels parascolaires qui font la réputation de Jésus-Marie. C’est pour combler ce manque que m’est venue la motivation de produire un spectacle-rétrospective avec d’autres élèves vivant les mêmes contraintes que moi. Nos pratiques se déroulent rondement et tous les participants se préparent avec sérieux pour livrer une grande prestation», commente William Marcotte Dugré.

Celui qui voit son avenir dans la production des arts de la scène rassemble pour cette première création 11 chanteurs et une dizaine de danseurs. Ces collaborateurs sont des membres anciens et actuels de la troupe de comédie musicale de son collège, ainsi que des musiciens professionnels. La troupe proposera un survol du répertoire francophone et anglophone allant des années 1980 aux succès populaires d’aujourd’hui. Les spectateurs auront aussi la chance de voir et entendre l’artiste invitée Mélissa Bédard.

Le spectacle-bénéfice veut raviver l’intérêt du public pour la musique et la danse, tout en soutenant l’entraide scolaire. Photo gracieuseté

«La participation de cette grande voix à la fois puissante et touchante ajoute assurément du prestige à la soirée. C’est un grand honneur de pouvoir compter sur sa présence. Je dois remercier mon professeur Roby Talbot, aussi pianiste de la chanteuse originaire de Québec, pour son travail de conviction. Il a vendu notre projet à Mélissa qui a tenu à en faire partie à la fois pour la relance et pour la cause», précise William.

Passionné et philanthrope

Pour l’élève en éducation internationale, la production d’envergure vient conclure son parcours scolaire au secondaire. Il remplit ainsi de façon originale et ambitieuse la condition l’incitant, au cours de sa dernière année, à explorer un domaine d’intérêt afin de réaliser un projet personnel. À la fois passionné des arts de la scène et philanthrope, le finissant souhaite mettre à profit ses études et son talent artistique pour redonner au suivant.

Il a donc choisi de remettre les profits réalisés par l’évènement à un organisme qui lui tient à cœur. Ainsi, grâce à la participation de commanditaires qu’il a sollicités afin de supporter les coûts de production du spectacle, William pourra remettre la totalité des ventes de billets à la fondation Paksac. Cette dernière s’engage à offrir un soutien matériel (sac d’école garni de fournitures scolaires) à des jeunes dans le besoin pour la rentrée des classes 2022.

Les billets sont vendus 25$ sur lepointdevente.com.

«Je souhaite offrir au public une soirée mémorable, qui aura pour mission de nous rassembler autour des arts de la scène au profit de la fondation Paksac.» – William Marcotte Dugré

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *