Culture
07:29 24 octobre 2021 | mise à jour le: 25 octobre 2021 à 11:50 Temps de lecture: 2 minutes

La Villa Bagatelle revient sur trois siècles de mobilité à Québec

La Villa Bagatelle revient sur trois siècles de mobilité à Québec
Photo: gracieuseté Ville de QuébecL’exposition aborde notamment la présence du tramway jusqu’en 1948.

TRANSPORT. La Villa Bagatelle propose un retour dans le passé avec la nouvelle exposition Individuelle ou collective: trois siècles de mobilité à Québec. Jusqu’au 12 décembre, cette présentation aborde le thème dans une perspective historique.

C’est avec l’omnibus que la mobilité collective apparaît à Québec vers 1845. Ce service est bonifié en 1865 avec le tramway hippomobile sur lisses de bois, plus tard remplacées par des rails. Le tramway est électrifié en 1897.

«À la fin des années 1930, un autre moyen de transport en commun soit l’autobus concurrence le tramway, qui finit par disparaître en 1948. Entre-temps, la mobilité individuelle s’exprime par les automobiles. Dès les années 1920, elles sillonnent nos rues et à partir de 1945, leur nombre augmente en flèche. De nombreux boulevards, autoroutes et ponts sont alors construits», relate le résumé de l’exposition.

Les moyens de transport sont en constante évolution dans la capitale. Qu’il s’agisse de mobilité individuelle ou collective, les citoyens veulent se déplacer aisément et rapidement. L’exposition met en lumière ces changements et présente les impacts que ceux-ci ont sur le mode de vie des citoyens et sur la trame urbaine.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *