12:12 10 octobre 2021 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 14:50 Temps de lecture: 3 minutes

Frères insoumis: retour sur un grand moment de révolte

Frères insoumis: retour sur un grand moment de révolte
Photo: Photo gracieuseté

Roman de route (ou road novel) qui débute par les émeutes qui ont secoué Québec en 1918, le roman Frères insoumis raconte un sursaut de rébellion et dresse un portrait de la vie de la classe ouvrière durant la Première Guerre mondiale. Bien que Montréalais, l’auteur a choisi de placer l’action de son livre dans la basse-ville de Québec.

C’est cette révolte face à la conscription, mais aussi face à l’idée de se «battre pour les Anglais», qui a d’abord inspiré l’auteur. «Je trouvais la période intéressante. Il se passait énormément de choses pendant la Première Guerre mondiale et aux lendemains et à Québec encore plus. Pour la classe ouvrière contrôlée par les religieux, le rejet de la conscription, c’était la première grande révolte depuis celle des Patriotes».

Claude Vaillancourt voit des similitudes entre la trame de fond de son roman et la situation actuelle. «J’y vois une certaine correspondance entre cette énergie de révolte et d’insoumission qu’on voit encore aujourd’hui. Je trouve par contre désolant certains aspects comme la rébellion contre la vaccination», estime-t-il.

Travail de recherche

Claude Vaillancourt a fait de nombreuses recherches historiques pour relater fidèlement la vie de la classe ouvrière entre 1910 et 1920. L’historien Jean Provencher et des journaux d’époques ont été ses principales sources pour la première partie du livre. Petite entorse à la réalité historique toutefois: si les hommes en âge de faire la guerre se sont le plus souvent cachés pour éviter la conscription, l’imagination du romancier a préféré faire de ses deux héros des aventuriers qui avaient envie de voir le monde, choisissant plutôt la fuite vers les États-Unis.

Pour la seconde partie, campée dans des manufactures de coton des États-Unis, il s’est imprégné de l’ambiance en faisant lui-même le voyage de ses personnages. «Je suis allé à Philadelphie, à Lowell et en Virginie-Occidentale et j’y ai découvert, encore aujourd’hui, une grande pauvreté», raconte celui qui est également président de l’organisation altermondialiste ATTAC-Québec (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne).

Claude Vaillancourt  considère qu’on retrouve partout dans l’histoire des mouvements dont on voit encore des équivalents aujourd’hui, le thème de l’égalité entre les personnes par exemple.

Résumé

Deux frères, Adrien et Charles, participent activement aux émeutes contre la conscription qui se déroulent à Québec pendant la Première Guerre mondiale. Devant la répression qui suit ces manifestations, ils décident de s’exiler au sud de la frontière, d’abord au Massachusetts, pour travailler dans les manufactures de coton, puis en Virginie-Occidentale, où ils souhaitent s’engager comme mineurs. Mais ils se retrouveront plutôt au cœur du plus important soulèvement populaire armé de l’histoire des États-Unis: 10 000 mineurs en colère et bien équipés en armes affrontent une milice privée de 3000 volontaires au service des grands propriétaires de mines.

Frères insoumis est disponible en librairie au prix de 27,95$.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *