Culture
13:29 17 août 2021 | mise à jour le: 17 août 2021 à 13:30 Temps de lecture: 3 minutes

Des planches mixtes à l’humour absurde

Des planches mixtes à l’humour absurde
Photo: Gracieuseté - Jeff DenisLe travail de Jeff Denis.

BANDE DESSINÉE. Le réalisateur de film Jeff Denis a eu du temps cette année, Covid oblige. En faisant le ménage de ses nombreux disques durs, il a retrouvé des vieilles photos qu’il a prises lors de ses tournages. De là est venue l’idée de les recycler en y ajoutant des dessins de masques ainsi que des bulles racontant des blagues. Le projet Décalés était né, dans une forme entre le meme et la bande dessinée de comic strip.

«J’adore raconter des blagues et rire de la connerie humaine. J’aime quand c’est absurde», explique Jeff Denis, qui réside à Loretteville. Il a choisi avec soin les photos argentiques qu’il a pris dans différents pays, les a ensuite numérisées, s’est amusé à leur dessiner un masque et à leur faire dire des calembours. «Je suis attiré par les personnages atypiques et j’adore conter des jokes poches. Les contrepèteries, les blagues à double sens, c’est en dedans de moi, j’aime faire sourire».

Se détacher de l’actualité

«Je trouve que les journaux actuellement sont déjà pleins de caricatures sur l’actualité. Il y a de la place pour quelque chose de moins politique, croit le réalisateur. L’humour amène un regard différent, cela dédramatise ce qui n’a pas besoin d’être dramatisé».

Pour lui, la société est souvent hypocrite dans ses réactions et se choque peut-être trop facilement. Mais s’il se défend de viser l’actualité ou le politique, Jeff Denis utilise quand même des photos de politiciens, en leur faisant dire des blagues du même type que celles qu’il utilise avec les photos qu’il a lui-même prises. On peut entre autres les voir sur la plateforme Patreon du réalisateur.

Éternelles blagues

«Les Décalés, c’est mettre le doigt sur l’absurdité. Il y a toujours un deuxième degré», fait valoir M. Denis au sujet de son travail. Les blagues dont il se sert dans ses bulles ne sont pas les siennes. «Je ne les ai pas inventées. Elles existent déjà. C’est une façon de rendre éternelles ces blagues qu’on oublie».

Pour voir le travail de Jeff Denis, visitez la page Facebook intitulée Décalés.

 

 

Photo Métro Média – Perrine Gruson

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *