Culture
12:47 5 août 2021 | mise à jour le: 5 août 2021 à 12:47 Temps de lecture: 3 minutes

La Nouvelle-France sous forme de chasse au trésor

La Nouvelle-France sous forme de chasse au trésor
Photo: /Photo Métro Média - Perrine GrusonAlexis Ferland, directeur de la programmation, devant un décor.

ÉVÉNEMENT. À l’instar d’autres organisations, les Fêtes de la Nouvelle-France ont dû se réinventer, afin de pouvoir mettre sur pied leur édition 2021, sans foule ni attroupements. L’événement à saveur historique se déroule cette année sous forme de chasse au trésor ludique et pédagogique dans le Vieux-Québec et le Petit-Champlain, jusqu’au 15 août prochain.

Afin de conserver l’ambiance bon enfant et familiale de l’événement, l’organisation des Fêtes de la Nouvelle-France a choisi une formule qui permet d’en apprendre davantage sur la période tout en se promenant dans la vieille ville, décors enchanteurs et personnages historiques incarnés en prime. On aborde la Nouvelle-France et ses illustres personnages sous forme de quêtes.

Le concept? Il faut ramener Jean Talon et d’autres personnages historiques, tous égarés dans le monde moderne, en découvrant la bonne date qui leur permettra de revenir à leur époque.

Les énigmes se déchiffrent par le biais d’un médaillon qu’on se sera procuré préalablement au coût de 15$, et qui permet de donner la clé finale. Chaque personnage correspond à une quête distincte avec un niveau de difficulté variable, ce qui permet à tous, familles ou amateurs d’énigmes aguerris, de participer.

On découvre des indices dans des décors d’époque savamment aménagés, ainsi que des codes QR qui permettent d’ouvrir des capsules informatives et historiques, le tout sans contact. On peut même tomber sur Jean Talon lui-même qui pourra aider les novices à le ramener à la bonne époque.

Le défi

«On a dû produire un événement complètement différent cette année. […] Des fois, c’est dans ces contraintes-là qu’on développe des choses nouvelles et vraiment intéressantes. Ça nous a amenés à conserver cette ligne qui est d’éduquer dans un contexte qui est ludique», a fait valoir Alexis Ferland, directeur de la programmation pour les Fêtes de la Nouvelle-France.

Si habituellement, le public aime venir costumé aux Fêtes, il pourra toujours le faire. Dans tous les cas, les participants auront l’occasion de voir de nombreux personnages costumés engagés par l’organisation. «Même pour ceux qui ne se costument pas, c’est un bonbon pour les yeux», conclut M. Ferland.

L’avis de la journaliste

Invitée à tester une quête, l’auteure de ces lignes a tenté avec l’aide de collègues d’autres médias de ramener Jean Talon à son époque. Le plus difficile? Comprendre le fonctionnement au début. Il faut chercher des indices qui se transposent ensuite, grâce au médaillon et à la carte, en un chiffre qui fera partie de la réponse finale. Une fois le principe saisi, c’était très facile, et nul doute qu’un enfant de six ans aurait beaucoup de plaisir à enquêter. Cette quête possède le qualificatif de difficulté intermédiaire. Un gros plus pour les décors, vraiment bien réalisés: on a l’impression d’être dans un musée extérieur avec de l’animation.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *