Culture
16:33 6 avril 2021 | mise à jour le: 6 avril 2021 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

Des petits événements éclatés et déambulatoires cet été

Des petits événements éclatés et déambulatoires cet été
Photo: /Capture d'écran

La Ville de Québec a fait part ce mardi des orientations qui la guideront pour la programmation estivale. L’administration municipale a fait le choix politique de subventionner le moins possible les activités virtuelles et privilégiera les petits événements spontanés et déambulatoires dans tous les arrondissements de la Ville. 

«L’annonce vise à réduire l’incertitude qui plane au-dessus des activités estivales», a annoncé d’emblée le maire de Québec Régis Labeaume.

Parmi les critères retenus par la Ville pour la programmation estivale 2021, entre mai et octobre, «les événements devront être covid proof et approuvés par les autorités sanitaires. Les activités devront être le moins virtuelles possibles parce que les gens ont besoin d’aller dehors. Les événements ne devront pas faire concurrence aux commerçants. Nous voulons générer de l’achalandage dans les commerces», a entre autres précisé le maire.

«Nous lancerons sous peu des appels à projet pour des activités de plus petite envergure. Parc conviviaux, art public, petite performance, micro prestations spontanées ou grands événements connus, mais en formule adaptée covid, sont des possibilités», a illustré le maire.

Événements modifiables

Environ 500 événements pourront avoir lieu, aussi bien dans les arrondissements qu’au centre-ville. Ils seront donc modifiables et les formules seront adaptées selon les conditions ou la couleur qui sera en vigueur.

«On ne fera pas les Grand Feux Loto-Québec. Mais organiser un feu d’artifice dans chaque arrondissement de la Ville, par exemple, sans dire exactement où seront les pétards, ça se peut. Il faut penser autrement», a illustré le maire en guise d’exemple.

Inquiet de voir les artistes et créateurs déserter leur profession, le maire a rappelé l’importance de les faire travailler pour qu’ils soient encore là à la sortie de la crise. « L’important, c’est qu’il y ait des artistes qui se promènent partout dans la ville et qu’ils puissent émerveiller petits et grands […] Il est primordial d’être solidaire de nos artistes, ils sont partie prenante des petits moments de bonheur», a fait valoir M. Labeaume dont l’administration approuvera le plus possible les projets qui feront travailler les artistes et artisans locaux.

Les activités d’été porteront la signature Québec animée – On se donne un air d’été. Plusieurs catégories seront proposées pour plaire à tous: des aménagements publics agréables (retour des rues piétonnes et festives, des places éphémères et des parcs conviviaux), des installations artistiques et culturelles (expositions, art public), des performances (microprestations spontanées et déambulatoires) ou encore des grands événements connus, présentés en formule adaptée.

Budget alloué

Au total, près de 9 M$ seront disponibles pour déployer l’ensemble de ces animations entre les mois de mai et octobre (4 M$ pour les grands événements et 5 M$ pour les autres). Ce montant est évalué en regard des paramètres sanitaires connus à ce jour, mais pourrait fluctuer à la hausse ou à la baisse au courant de l’été pour s’adapter à l’évolution des consignes sanitaires. De cette somme, 640 000$ proviennent de l’Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec. La différence provient d’enveloppes déjà existantes à la Ville de Québec, notamment du Bureau des grands événements.

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *