Culture
15:04 10 décembre 2020 | mise à jour le: 11 décembre 2020 à 10:25 Temps de lecture: 5 minutes

Défi-Évasion Chez Soi: énigmes au salon

Défi-Évasion Chez Soi: énigmes au salon
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

TESTÉ POUR VOUS. Si les jeux d’énigmes vous attirent et que vous êtes prêt à vous laisser tenter par une expérience virtuelle de remuage de méninges en groupe ou en solo, le jeu d’évasion à la maison pourrait vous plaire. L’équipe de Québec Hebdo a testé pour vous le jeu Cadeau mystère de l’entreprise Défi-Évasion. Verdict: il n’y a pas que le moteur de l’ordinateur qui tournait à plein régime vers le succès.

Plusieurs d’entre nous avaient déjà testé les jeux d’évasion en présence physique, ce qui nous donnait une certaine longueur d’avance, croyait-on à tort. Nous avons été totalement paralysés par la première scène d’énigmes et le cadeau à déballer. «Pourquoi les rubans ne s’enlèvent pas quand on clique dessus? Que doit-on faire?» Après de longues minutes d’hébétude, nous avons finalement compris.

Il est à noter que nous avons joué en équipe, mais chacun avec un accès différent et simultanément. Nous avons pu échanger nos indices et nos prouesses de détectives via une application externe de visioconférence en parallèle.

Conseils en vrac

Ne négligez aucun détail, surtout au début. Il se peut que s’il y ait écrit «Clé de décodage» dans un document, vous deviez vous référer à cette clé de décodage fréquemment et non juste regarder le document négligemment (il ne faut pas juger ceux qui ont eu cette attitude, non).

Il vous faut également un papier et un crayon pour noter les codes que vous trouverez au fur et à mesure ainsi que votre tête bien fraîche. (Il est déconseillé de jouer à ce jeu après plusieurs verres, car vos capacités mentales sont intimement liées à votre futur succès).

Même les réticents ont fait leur part et ont eu l’air d’y trouver une certaine satisfaction, simulée ou non. Cela prend quand même une bonne dose de ténacité et un animateur qui pourra faire lever l’ambiance plombée par les grincheux et les difficultés de compréhension initiales.

Pour ceux qui comme moi, connaissaient déjà l’expérience réelle, le défi reste sur le même principe, interactions avec des objets, décors et comédiens en moins (ça, c’est dommage), mais satisfaisant pour les connexions neuronales et amusant.

Le défi a donc été relevé avec brio en 1h32 par notre équipe dont les forces sont à la fois inégales et complémentaires. Bref, le Défi-Évasion à la maison s’avère un excellent jeu pour s’amuser en famille ou entre amis pour des partys de Noël virtuels.

Ce que les joueurs en disent

«Habituée des jeux d’évasion, j’ai mis un peu de temps à me familiariser avec la version en ligne.  Une fois qu’on comprend mieux le fonctionnement toutefois, on embarque dans l’e-aventure. Si le charme des décors parfois impressionnants mis en place par les concepteurs nous manque un peu assis devant l’écran, on se console en jouant confortablement dans le sofa au lieu de chercher partout à quatre pattes…» – Thaïs Martel, joueuse aguerrie et paresseuse.

«C’est une activité à vivre en groupe. J’ai vraiment aimé cette expérience en ligne.» – Alain Couillard, qui aime le groupe.

«Expérience à la fois intéressante et motivante à réaliser en groupe à distance. Ça permet de mettre à profit les compétences de chaque participant dans le cadre d’un travail d’équipe.» – François Cattapan, qui apprécie la complémentarité.

«J’avais déjà fait un défi invasion en réel, fort heureusement! Parce que sans une idée de départ de la façon dont il faut procéder pour évoluer dans le jeu, je n’aurais peut-être pas compris comment faire au départ et j’aurais été un peu perdue. Le jeu est par contre super bien fait et si vous avez la chance d’être en équipe avec des gens intéressés par ce genre de défi, vous aurez du plaisir à chercher les réponses et à réussir chaque étape. À essayer dans le temps des Fêtes en ligne avec vos proches!»- Julie Rose Vezina, qui a trouvé le départ difficile.

«Le défi est nettement moins stimulant de façon virtuelle pour avoir déjà fait l’expérience présentielle. Certaines personnes ont besoin d’utiliser leurs sens pour résoudre les énigmes, ce qui est plus difficile à faire en mode virtuel alors que le toucher n’est aucunement présent. J’ai trouvé que le jeu représentait également un très haut niveau de difficulté pour les néophytes. Pour toutes ces raisons, je n’ai pas aimé mon expérience.» – Jean Carrier, pas assez stimulé.

L’entreprise Défi-Évasion offre plusieurs jeux à la maison à des prix raisonnables. Informations sur  Défi-evasion.com

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *