Culture
10:16 21 août 2020 | mise à jour le: 26 août 2020 à 14:35 Temps de lecture: 4 minutes

Les Rose: la naissance d’une révolte

Les Rose: la naissance d’une révolte
Photo: (Photo gracieuseté - ONF)

HISTOIRE. Après 10 ans de travail sur sa propre histoire et sa famille, le cinéaste Félix Rose propose un documentaire tout en pudeur et délicatesse qui retrace ses origines et le passé parfois trouble de sa famille activiste. Sur fond de Crise d’octobre 1970, le descendant interroge son oncle, ses tantes et sa mère sur les événements provoqués par les membres du Front de libération du Québec (FLQ), dont faisaient partie son père et son oncle, Paul et Jacques Rose.

Les Rose raconte les dessous de la Crise d’octobre et la quête personnelle du réalisateur Félix Rose, fils de Paul Rose, membre du FLQ et auteur de l’enlèvement et de l’assassinat de Pierre Laporte, de concert avec les membres du groupe.

À LIRE ÉGALEMENT: Le film le plus personnel de ma vie- Félix Rose

Au départ, c’est l’histoire d’une famille de cinq enfants qui vit dans le quartier pauvre de Saint-Henri. La révolte des Rose, destinés à aller travailler à 14 ans dans des conditions atroces pour un salaire misérable, naît dans un contexte où il n’y avait rien à perdre ou si peu. Ce que veulent les jeunes Rose? Renverser l’ordre établi et se battre contre les tout-puissants anglophones qui exploitent les Canadiens français économiquement et culturellement, c’est du moins l’idée générale.

Comprendre le père

Félix Rose interviewe son oncle (Jacques Rose), sa mère, ses tantes, avec délicatesse, son père Paul étant décédé en 2013. Malgré cette famille si unie, la Crise d’octobre et l’emprisonnement des deux frères sera un drame pour la famille, comme le qualifie elle-même la tante de Félix.

Incroyablement bien fouillé et documenté avec ses innombrables archives, Les Rose devient le parcours du jeune Félix pour connaître son histoire qui fait intrinsèquement partie de la grande histoire. Félix Rose est le fil conducteur de ce documentaire, à la recherche de ses origines et d’une vérité.

L’avis de la spectatrice

J’aurais personnellement aimé en savoir davantage sur comment Félix Rose lui-même percevait les actions de son père, mais surtout s’il a abordé le sujet avec lui ou si au contraire, il s’y refusait. Son père, figure centrale du documentaire, se découvre plutôt grâce à des documents d’archives, notamment une entrevue effectuée à la prison de Cowansville avec Marc Laurendeau. On comprend que le fils cherche le père à travers des récits plus extérieurs à sa propre expérience familiale. Le documentaire cherche à mieux comprendre et à donner des pistes d’explication à un épisode de l’histoire qui restera marqué dans les mémoires.

La grand-mère, femme forte et forte tête

La véritable héroïne du documentaire, à mon sens, se trouve être Rose Rose, la mère de Paul Rose, grand-mère de Félix, qu’il n’a pas connue. Éduquée et politisée grâce à son fils, elle mènera son combat pour ses enfants, mais aussi pour d’autres causes sociales. Lionne auprès de ses petits, fonceuse, pleine de répartie et d’énergie, on aurait voulu connaître ce bout de femme qui n’a jamais arrêté de se battre, jusqu’à la toute fin.

Vie de Paul Rose

En 1970, Paul Rose, enseignant, a 27 ans. Engagé dans diverses luttes sociales, il se joint au FLQ et fait partie de la cellule Chénier, qui enlèvera et assassinera le ministre Pierre Laporte (il a été entendu par les felquistes d’en prendre la responsabilité collectivement). Condamné à perpétuité en mars 1971, il passera 11 ans en prison, où il poursuivra le combat pour l’amélioration des conditions de détention. Après sa libération conditionnelle en 1982, il deviendra conseiller syndical et consacrera ses énergies à la promotion de la souveraineté du Québec et à l’avancement des idées de gauche. Malgré l’interdiction qui lui est faite de se présenter aux élections, il sera l’un des fondateurs du Parti de la démocratie socialiste du Québec, l’un des ancêtres de Québec solidaire. Il est décédé en 2013.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *