Culture
16:44 10 juillet 2020 | mise à jour le: 10 juillet 2020 à 16:44 temps de lecture: 4 minutes

Une œuvre pour remercier les participants engagés d’une ruelle verte dans Montcalm

Une œuvre pour remercier les participants engagés d’une ruelle verte dans Montcalm
Wartin fait, entre autres, la promotion du verdissement et du vivre ensemble en ville avec son oeuvre. (Photo gracieuseté)

ART. L’artiste engagé Wartin Pantois présente son œuvre de collage dans une ruelle verte dans le quartier Montcalm. Une façon de valoriser et remercier les participants du projet citoyen de verdissement.

L’artiste Wartin Pantois s’est fait inviter à contribuer au projet de verdissement de la ruelle située entre les avenues Moncton et Casot. L’artiste a accepté avec plaisir la demande pour permettre d’embellir la ruelle à sa façon. M. Pantois présente son œuvre comme étant un mélange d’hommage, d’humour, d’ironie, de questionnement et de beauté.

Le collage consiste à une représentation de cinq scènes, à cinq endroits différents dans la ruelle: Les voisins, Le bouchon, La surprise, L’héritage et Les poings levés. L’artiste utilise des photographies de participants du projet pour les valoriser et les remercier du travail fait dans la ruelle. «J’aime ça faire participer les gens. J’ai demandé à ce que les participants au verdissement de la ruelle soient de l’œuvre», précise Wartin Pantois.

Il qualifie les citoyens, majoritairement des habitants du voisinage, comme étant des gens engagés dans le projet. «On a organisé une séance photo samedi après-midi à l’extérieur. Il y a une vingtaine de personnes qui a participé. Des gens de tout âge, de toute origine, des enfants, des personnes âgées. Tous ceux qui travaillaient dans la ruelle cette journée-là», exprime l’artiste.

Une idée d’héritage

Une scène présente une personne âgée qui remet un bouquet de fleurs à un enfant pour rappeler l’héritage de ce projet vert. «Le projet de ruelle verte se passe présentement, mais c’est pour léguer quelque chose. Je voyais ça aussi comme un geste de générations dans les ruelles. Il y avait beaucoup d’enfants sur place. J’ai essayé de faire un dialogue avec le verdissement», souligne-t-il.

Le collage inclut aussi des feuilles d’or, comme il est vu dans chaque œuvre de l’artiste. Ce dernier voulait présenter l’aspect d’engagement, de révolte, mais aussi l’aspect de l’amour lié avec le projet. «C’est ça aussi une ruelle verte, c’est un geste de citoyens engagés pour l’environnement et en même temps, ça embellit les choses. J’ai voulu lier ces deux aspects-là. Le bouquet est ce qui représente la nature dans plusieurs scènes que j’ai dorées avec la feuille d’or», affirme Wartin Pantois. D’ailleurs, une scène est présentée où les participants lèvent le poing en l’air en tenant un bouquet de fleurs. Un effet assez déroutant selon l’artiste.

Un côté ironique à l’œuvre

Contrairement à ces œuvres habituelles présentant un côté dramatique, l’artiste s’est attardé à rajouter un côté ironique à l’œuvre. Par exemple, malgré le contexte environnemental, celui-ci a mis une voiture. «On est tous pour l’environnement, mais on n’est pas parfait. Alors, en introduisant une voiture, le poing levé, mais avec le bouquet de fleurs, je trouve que ça représente bien l’ambiguïté de notre situation pour à peu près tout le monde. Oui, on fait des gestes pour l’environnement, mais notre mode de vie n’est pas le meilleur pour la planète», constate-t-il.

La prochaine œuvre de l’artiste Wartin se déroulera dans quelques semaines. Il fera la suite de son œuvre La beauté sauvera le monde. Sa nouvelle œuvre se nomme Le ruissellement et traite des inégalités sociales.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *