Sections

Synopsis fait revivre des souvenirs de jeunesse

Par Gabrielle Morissette

Publié le 6 août 2018

Synopsis a recréé l’ouverture du spectacle Return to Paradise de Styx, en 1997, en arborant le style des années 20

©Photo Métro Média – Gabrielle Morissette

Le groupe de rock progressif Synopsis performe avec passion et enthousiasme depuis plus d’une trentaine d’années déjà. La formation, originaire de Charlesbourg, a livré récemment un hommage à Styx au Centre d’Art La Chapelle.

Les débuts du groupe Synopsis remontent en 1981, où cinq amis de l’école secondaire Saint-Jean-Eudes créent la formation musicale. Leur intérêt prononcé pour le rock progressif, particulièrement pour Genesis, mènera Denis Bussières, Patrice Garant, Michel Bernier, Benoît Cinq-Mars et Guy Savard à performer pour la première fois en 1982. Ce fût la prémisse d’une carrière musicale amateure qui se poursuit encore aujourd’hui.

Bien que le groupe se restructurera au fil du temps, la passion pour la musique est au cœur de Synopsis. «Nous avons toujours été guidés par cette passion-là de reproduire les groupes de musique que nous aimons beaucoup. C’est cette passion commune qui nous a rassemblés et qui nous a fait progresser. Nous avons appris à jouer ensemble», raconte Marc Savard, chanteur du groupe depuis 1985 et frère de Guy. La formation actuelle se compose de Guy Savard, à la batterie, Marc Savard, au chant et à la guitare, Patrick Savard, aux claviers, René Cossette à la guitare et Alain Côté, le plus récent membre, à la basse.

Depuis une dizaine d’années, Synopsis amplifie ses prestations en illustrant de manière originale certains contenus musicaux. «Notre hommage à Genesis, il y a quelques années, nous a donné l’occasion d’ajouter une touche théâtrale, comme des costumes ou des mises en scène. Nous exploitons toujours cet aspect-là et on va continuer de le faire», précise le chanteur et guitariste. Ces musiciens autodidactes s’investissent donc tant dans l’apprentissage de leur répertoire que dans la mise en scène spectaculaire de leur projet.

Un hommage significatif

Le dernier spectacle monté par la formation était très important pour les membres du groupe ainsi que pour les supporters de la formation. «L’hommage à Styx, c’était une idée de Benoît, qui est décédé il y a un an. C’était donc aussi un hommage à Ben, qui était avec nous depuis la formation de Synopsis. Nous avons joué en pensant à lui», explique Marc.

De plus, il s’agissait d’une première collaboration avec le nouveau bassiste du groupe, Alain Côté. «Il s’est bien intégré au groupe et il prenait une belle place sur la scène. Ça nous encourage pour les prochains spectacles!», conclut le chanteur de la formation.

Synopsis a plus d’une trentaine de prestations derrière la cravate, accumulant un répertoire musical de 200 chansons d’artistes variés.