Sections

Ahchiouta’a raconte les Hurons-Wendat


Publié le 16 mai 2018

Andrée Levesque-Sioui personnifie Ahchiouta’a. Engagée dans sa communauté, elle y enseigne la langue wendat auprès des adultes et des jeunes depuis 2010.

©Photo Métro Média – Alain Couillard

L’exposition Ahchiouta’a raconte les Hurons-Wendat du Saint-Laurent, inaugurée le 3 mai à la Maison des Jésuites de Sillery, donne la parole aux Hurons-Wendat afin qu’ils partagent leur propre vision de leur histoire et de leur ethnicité.

«J’avais une crainte énorme de voir encore des textes qui n’auraient pas traduit la pensée et la philosophie politique de la nation huronne-wendat. Je pense que c’est le prélude à d’autres initiatives que nos jeunes et moins jeunes veulent voir poursuivre», a précisé le Grand Chef, Konrad Sioui. Il a d’ailleurs tenu à remercier tous ceux et celles qui ont collaboré à la réussite de ce projet d’une vie. «Mon père m’a déjà dit qu’un jour, notre génération pourrait réécrire l’histoire et l’équilibrer, et c’est ce qu’on fait.»

On a souvent falsifié l’histoire. On ne l’a pas interprétée selon ce qu’elle voulait dire pour nous.

Konrad Sioui

Rémy Normand, président du conseil d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, a affirmé que cette rétrospective, présentée jusqu’au 16 décembre 2018, affichait un élément particulier. La Maison des Jésuites de Sillery est située sur un site archéologique qui a révélé une occupation millénaire, témoin d’une histoire commune.

L'exposition, qui a nécessité plusieurs mois de préparation, propose de nombreux et précieux artéfacts de la vallée du Saint-Laurent et des Grands Lacs dont certains datent de plusieurs siècles avant la fondation de Québec.

De plus, des bornes audiovisuelles permettent aux visiteurs d’entendre les récits d’Ahchiouta’a, ancêtre wendat née à Stadaconé. Celle-ci raconte des pans de l’histoire de son peuple, comme la tradition orale et le mythe de la création, le commerce, la langue et l’arrivée des Européens.

La Ville de Québec, le ministère de la Culture et des Communications et le Conseil de la Nation huronne-wendat invitent le public à découvrir cette exposition dont l’entrée est libre.