Sections

Un premier album pour le groupe Émeraude


Publié le 15 mai 2018

Émeraude sera en spectacle le 16 juin prochain à la boutique Sunrise des Galeries de la Capitale pour faire connaître ses compositions

©Pedro Co.

Le groupe Émeraude a récemment lancé son album Dérives, disponible sur toutes les plateformes numériques depuis la fin du mois d’avril. Il s’agit du premier disque complet de la formation composée de quatre résidents de la Ville de Québec. 

Émeraude avait déjà lancé un premier EP, en février 2016. «C’était un mini album assez exploratoire qui nous a un peu servi de maquette», explique la Limouloise Marie-Renée Grondin, porte-parole du quatuor. «La moitié du band est électronique, Simon Tam crée des rythmes électroniques et moi je suis aux synthétiseurs. On a aussi Philippe-Emmanuel Fontaine Grattarola et Jean-François Breton qui sont à la guitare et à la basse, ça nous distingue dans le son qu’on fait», explique-t-elle.

Je vous dirais que c’est résolument pop, mais on va piger dans plusieurs atmosphères, on ajoute une touche de funk, peut-être même de new disco. Parfois, ça oscille un peu autour de la soul et du R&B… On aime aller chercher des sonorités différentes

- Marie-Renée Grondin

Ce premier EP, lancé il y a un peu plus de deux ans, leur a valu une nomination au GAMIQ dans la catégorie «meilleur EP pop de l’année». «On était assez surpris de se voir nommés dans cette catégorie-là, surtout qu’on s’est autofinancés. Ça a été une belle surprise. Même si on n’a pas remporté le prix, c’est une belle reconnaissance des pairs», explique la chanteuse qui dit assumer faire de la pop francophone.

À la base, l’objectif de leur nouvel album était de pondre un deuxième EP, mais leur réalisateur, Paul Cargnello, les a convaincus qu’ils avaient suffisamment de matériel pour plancher sur un disque complet.

Grâce à la collaboration de l’Ampli de Québec, Dérives a été presque entièrement autoproduit. «On est indépendants. On n’est pas soutenus par une maison de disques, mais on est déjà au travail pour composer du nouveau matériel. On aimerait sortir plusieurs nouvelles chansons au cours de la nouvelle année», ajoute-t-elle.

Un concert aura lieu le 16 juin prochain, à même la boutique Sunrise des Galeries de la Capitale. «On va aller à la rencontre des gens, on s’est dit que ce serait un bon moyen de se faire connaitre. Ça va nous permettre aussi d’essayer des versions plus dépouillées de nos chansons.»

Marie-Renée Grondin (voix, paroles, synthétiseurs), Philippe-Emmanuel Fontaine Grattarola (guitare, voix), Jean-François Breton (basse, voix) et Simon Tam (rythmes, synthétiseurs)

©Pedro Co.