Sections

India Desjardins donne une fin heureuse à une histoire de cancer


Publié le 8 novembre 2018

India Desjardins publie un livre illustré sur le cancer à la demande d’une jeune malade qui voulait donner de l’espoir.

©(Photo gracieuseté– Stéphanie Lefebvre)<

JEUNESSE. Avec Une histoire de cancer qui finit bien, une collaboration avec l’illustratrice Marianne Ferrer, la célèbre auteure de la saga littéraire du Journal d’Aurélie Laflamme est en lice pour deux prix: celui du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal et celui du Prix littéraire du gouverneur général.

En 2011, alors qu’India Desjardins s’apprête à donner une conférence de presse en Beauce, elle rencontre Emma, une jeune fille de 11 ans atteinte de leucémie. «Elle m’a dit que les histoires de cancer qu’elle lisait finissaient mal. Elle m’a demandé d’écrire une fiction qui finirait bien. Elle m’a dit que ça donnerait de l’espoir», explique l’auteure. C’est cette perspective qui a décidé India Desjardins d’écrire Une histoire de cancer qui finit bien.

Elle a tout mis de côté quelques temps pour cette rédaction, initialement publiée sur un site de Radio-Canada aujourd’hui disparu qui s’intitulait Zone d’écriture. «Je voulais que l’histoire soit accessible à Emma très rapidement», indique la Charlesbourgoise d’origine.

Après que le site a fermé, c’est la mère d’India qui lui a dit que son projet n’était pas terminé, puisque l’histoire n’était plus accessible. Dans le but de publier un livre et de compléter le projet, son éditeur lui a montré des illustrations de Marianne Ferrer. Ça lui a tout de suite plu. Et c’est ainsi que sept ans après la rencontre entre la jeune malade et l’écrivaine, le livre physique est sorti.

Aujourd’hui, Emma a 19 ans et elle va bien. Elle a appris à 15 ans qu’elle était guérie, comme l’héroïne du livre d’India Desjardins, donnant un caractère prophétique à l’ouvrage.

«L’illustration ajoute quelque chose»

Ce n’est pas la première fois qu’India Desjardins publie des livres illustrées. Le Journal d’Aurélie Laflamme est d’ailleurs disponible en bande dessinée. L’auteure a aussi écrit le livre illustré Le Noël de Marguerite et plusieurs autres bandes dessinées. «C’est une approche différente, c’est différent de travailler en équipe aussi. L’illustration ajoute quelque chose», affirme-t-elle.

Aurélie Laflamme a maintenant 22 ans

Le tome 9 d’Aurélie Laflamme est sorti fin octobre mettant en vedette l’héroïne devenue adulte. India Desjardins a écrit ce tome à la demande d’un groupe d’une centaine de lectrices qui lui réclamait la suite. À l’instar d’une Une histoire de cancer qui finit bien, elle répond à certaines demandes qui la touchent. «Je suis tout le temps mon cœur. Je vais avec les choses qui me touchent vraiment. J’ai toujours du plaisir», confie Mme Desjardins.

Les récipiendaires du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal sera connu le 25 octobre et celui du gouverneur général le 30 octobre.