Sections

Et action pour Le Clap Loretteville!

Par Émilie Pelletier

Publié le 6 novembre 2018

©Photo Métro Média - Émilie Pelletier

Le vendredi 7 décembre est une date à retenir, puisqu’il s’agira de l’ouverture officielle des huit salles hautement technologiques du tout nouveau cinéma Le Clap de Loretteville.   

Dans l’ancien entrepôt de pièces automobiles de l’entreprise Marius Garon, au coin du boulevard l’Ormière et de la rue Racine, les employés de la construction fourmillent dans le chantier afin d’être prêts pour accueillir les premiers visiteurs.

Vue panoramique du deuxième étage.
Photo Métro Média - Émilie Pelletier

La volonté de l’équipe est d’offrir un complexe unique aux spectateurs. Suivant un concept à l’européenne sur deux étages, l’accès aux salles se fera par l’arrière. Le positionnement des unes par rapport aux autres et l’intégration de grandes vitres ont été pensés de sorte à éviter le décloisonnement du son. «Dans toutes les salles, on retrouvera des fauteuils grand confort et une programmation de qualité», explique le directeur général, Robin Plamondon.

Huit salles bien spéciales

Bien qu’intime, les salles qui comptent entre 50 et 200 places seront vastes, avec des sièges en mousse mémoire et des paliers plus profonds que la norme, pour assurer une bonne visibilité à tous.  

La salle principale qui comptera 200 places.
Photo Métro Média - Émilie Pelletier

Il s’agit en effet du premier cinéma multisalles au Canada à délaisser complètement les lampes de projection pour se doter d’une technologie 100% laser. Le complexe sera aussi muni, dans sa salle principale, d’un système audio ATMOS, qui offre un son d’une qualité supérieure avec des haut-parleurs de chaque côté de la pièce et au plafond.

Dans les quatre pièces de grandeur moyenne, les cinéphiles assis au-devant pourront jouir d’une expérience hyper immersive. Les 11 sièges installés en première rangée s’apparenteront à des lazyboys électriques permettant un ajustement complet.

«Comme on le sait, la première rangée est loin d’être la plus prisée et c’est pourquoi on a voulu la rendre exclusive. L’angle d’immersion du siège par rapport à l’écran sera changeant selon les désirs du spectateur, afin d’offrir une expérience visuelle et acoustique impeccable partout», réitère M. Plamondon. Les films 3D seront présentés sur deux écrans.

Une offre pour plaire à tous        

Plusieurs pièces de représentation se situeront au deuxième étage, tandis que le restaurant sera au rez-de-chaussée.
Photo Métro Média - Émilie Pelletier

Un restaurant, qui priorisera un menu santé diversifié sera aménagé au rez-de-chaussée. En ce qui concerne l’offre culturelle, le directeur général a confirmé l’intégration d’une succursale de La Librairie Pantoute et plusieurs murs seront destinés à accueillir des œuvres d’art en exposition.

Contrairement à d’autres endroits dans le monde où les visiteurs n’arrivent qu’une quinzaine de minutes avant leur visionnement, Le Clap a réalisé que ses clients étaient sur place plus d’une heure avant le début du film. C’est pourquoi plusieurs aires lounge pouvant totaliser jusqu’à 250 places seront également dispersées dans le cinéma de Loretteville. L’aménagement d’un petit bar est notamment prévu, en plus d’une zone cocktail destinée aux événements spéciaux. «On aura un espace convivial à aire ouverte, avec ici une ambiance feutrée et là, plus festive», prévoit le directeur général.

La future entrée du cinéma.
Photo Métro Média - Émilie Pelletier

Les billets pour les premières représentations seront mis en vente vers la mi-novembre. Les investissements de l’ordre de 3,7M$, qui ont permis la création de 32 nouveaux emplois, proviennent entièrement du privé.