Sections

Le public a répondu à l’appel

KWE! À la rencontre des peuples autochtones


Publié le 4 octobre 2018

La prestation d’un groupe de drummeurs le samedi 1er septembre.

©(Photo Métro Média – Alain Couillard)

COMMUNAUTÉ. La seconde édition de KWE! À la rencontre des peuples autochtones a attiré plus de 30 000 visiteurs. Pour le Grand Chef Konrad Sioui, l’objectif du rapprochement des peuples, le mieux se comprendre et mieux se connaître, a été atteint à un niveau que le comité organisateur n’avait pas prévu.

L’événement, qui se déroulait à la Place de l'Assemblée-Nationale à Québec du 30 août au 3 septembre, a connu un tel engouement que la troisième édition ne serait qu’une formalité. «On est sorti de cette expérience-là beaucoup plus initiés aux valeurs, aux cultures, aux personnes, à la problématique et surtout aux aspirations des Premières Nations.»

On devrait revenir l'an prochain avec un KWE encore plus gros.

Konrad Sioui

Ce rendez-vous a permis de mettre de l'avant les cultures des peuples autochtones par le biais de spectacles musicaux, de prestations culturelles, de discussions et de démonstrations de savoir-faire traditionnels. De plus, 11 Nations autochtones étaient représentées. «Nous n’avions pas à Québec un événement qui permettait d’exposer les Premières Nations. C’est maintenant le cas.»

La première édition de KWE! a été organisée en partenariat par l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, le Conseil de la Nation huronne-wendat, nation hôte de l’événement, et Affaires autochtones et du Nord Canada. L’événement, qui avait attiré 25 000 visiteurs, était organisé en parallèle des célébrations entourant le 150e anniversaire du Canada. De plus, alors qu’il se déroulait sur trois jours l’an dernier, ce rassemblement public a été prolongé de deux jours cette année.

Événement rassembleur

Parmi les personnes qui ont visité le site, soulignons la présence du dirigeant inuit Charlie Watt. Il a fondé la Société des Inuits du Nord québécois en 1972 en plus d’être le négociateur pour la Convention de la baie James, signée en 1975. Il est sénateur depuis 1984.

Le samedi 1er septembre, plus de 150 personnes ont participé à une marche <@Ri>le Chemin des mille rêves<@$p> sur les plaines d’Abraham. Cette activité était organisée par le Dr Stanley Vollant qui a parcouru 6000 km à travers les communautés autochtones du Québec et accueilli plus de 15 000 rêves, pour continuer d'inspirer les jeunes autochtones. Grâce à une aide de 300 000$ du gouvernement du Québec en juin 2017, il a mis sur pied Puamun Meshkenu (Chemin des mille rêves) qui vise à inspirer et à appuyer les Premières Nations et les Inuits.