Culture
14:19 30 octobre 2019

Des propositions artistiques à contre-courant à la Galerie Zen

Des propositions artistiques à contre-courant à la Galerie Zen
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

ART VISUEL. Les galeries d’art traditionnelles avec des vernissages guindés: très peu pour Esther Garneau, artiste peintre et propriétaire de la Galerie Zen dans le Vieux-Québec. Ennemie du conformisme et du snobisme en art, l’artiste peintre veut rendre l’art visuel accessible au public.

Épuisée par l’énergie que demandent les cinq à sept, les symposium où il faut trimballer ses toiles et la recherche constante de potentiels acheteurs, Esther Garneau a décidé qu’il fallait changer de méthode lorsqu’elle a quitté la galerie d’art qu’elle exploitait à Lac-Beauport. «J’étais écoeurée d’aller solliciter toujours le même monde, fait-elle valoir. J’ai eu besoin d’avoir une clientèle internationale». L’artiste lorgnait depuis un moment le local qu’elle occupe actuellement sur la rue Saint-Jean, qu’elle pensait, à tort, bien au-dessus de ses moyens. «J’ai démontré [au propriétaire] que je ne suis pas seulement une artiste, mais aussi une femme d’affaires». Elle a finalement convaincu l’américain du New Hamsphire et a signé le bail. Des œuvres d’art remplacent désormais le stand de tir installé auparavant à cette même adresse qui avait créé une polémique.

Esther Garneau innove dans sa galerie en jumelant des artistes ensemble.

Faire différent

«L’art, ce n’est pas juste une business. J’ai eu un profond dégoût quand j’ai réalisé à quel point il était associé au cash et au standing. La résidente de Charlesbourg a ainsi alors décidé d’imposer des thèmes de travail aux artistes avec qui elle collabore et de les faire sortir de leur zone de confort. Ainsi, sa galerie propose cinq expositions originales dans son programme de l’année. La première de l’année, appelée Tout ce qui est nouveau fait réagir a obligé les artistes à travailler en jumelage entre eux, alors qu’ils travaillent souvent en solitaire dans leur atelier. «C’est moi qui ai décidé avec qui je les jumelais. Quand j’ai annoncé ça, ça a été la panique générale», s’amuse l’artiste. Elle croit que cette expérience imposée aura été vraiment bénéfique. «Tous les artistes ont des techniques différentes. Au cours de leur jumelage, ils peuvent avoir réalisé une œuvre en commun ou encore faire une œuvre chacun en utilisant la technique de l’autre», explique-t-elle. Tout au long de l’année, elle proposera des expositions qui sortiront les artistes qu’elle accueille de leurs habitudes. «Toute la gang capote. Tout le monde a de nouvelles idées et exploite de nouvelles techniques», s’enthousiasme-t-elle. Pour ce premier sujet hors de l’ordinaire et les œuvres communes qui en découlent, la galeriste ne prendra d’ailleurs qu’une commission d’un tiers du prix de la vente, plutôt que les 50% habituels.

Placer Québec sur le marché de l’art international

«Je veux que Québec soit reconnue comme une ville où acheter de l’art. C’est vrai qu’il y a beaucoup de galeries, mais plus il y en a, plus il y a de la diversité. La ville regorge d’artistes exceptionnels. Malheureusement, le Québécois moyen ne comprend pas toujours la valeur de ses artistes, déplore-t-elle. Je les entends dire d’une toile que c’est cher. J’ai envie de leur dire : toi, dans ton travail, accepterais-tu d’être payé 2$ de l’heure? Les artistes travaillent à temps plein, c’est ça qu’ils font, de l’art. Ils doivent être payés à leur juste valeur. Je veux les promouvoir mais aussi rendre accessible l’art au public québécois», résume celle dont la première clientèle vient des États-Unis.

La première exposition de la programmation 2019-2020 de la Galerie Zen s’intitule Tout ce qui est nouveau fait réagir et prendra place jusqu’au mois de décembre. Pour la programmation complète, visitez galeriezen.com

 

 

 

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jocelyne Ménard

    J’ai le grand bonheur de faire parti de cette belle gang d’artistes exposants à cette superbe Galerie Zen!!! Une propriétaire et artiste hors du commun, Esther Garneau, nous démontre ses talents de création et d’imagination autant au niveau de ses toiles que dans ses nouvelles interprétations de l’art pictural qu’elle nous « impose » au gré de ses idées les plus « folles »!!! Vous n’aimez pas le conventionnel…alors venez vous rincez l’œil…ça vaut le détour!!!

  • Josée Robitaille

    Un vent de fraîcheur plane au dessus de Québec….