Culture
11:35 20 septembre 2019

Les danses sociales et en ligne toujours aussi populaires

Les danses sociales et en ligne toujours aussi populaires
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)Jacques Duval a ouvert sa première école de danse en 1976.

Centre de danse Jacques Duval

CHORÉGRAPHIE. Des jeunes couples qui veulent se trouver une activité qui permet de bouger ensemble, des retraités nostalgiques d’une vie sociale perdue lorsqu’ils ont quitté le marché du travail, des personnes seules qui veulent donner du pied… Le Centre de danse Jacques Duval voit passer 5000 élèves par semaine et ne désemplit pas.

La danse sociale, ou danse de salon, se pratique en couple, sans égard à la catégorie. Elle compte le ballroom, la valse, le tango, la samba, la rumba, le cha-cha-cha, entre autres. La danse en ligne se pratique en groupe de façon individuelle côte à côte ou les uns derrière les autres. «Le coup d’envoi à la popularité de la danse en ligne, ça a été avec Saturday Night Fever, c’est d’ailleurs en 1976 que j’ai ouvert la première et seule école de danse en ligne dans la province», raconte le propriétaire, Jacques Duval.

Spécialiste de la danse latine, juge pour les concours de lambada, tour à tour enseignant et entraîneur d’enseignant, la longue carrière de M. Duval, tout comme sa notoriété, n’est plus à défendre. «La danse, c’est toute ma vie», résume-t-il.

Jacques Duval, âgé de 76 ans, n’est pas prêt à lâcher les affaires. Bien connu dans le milieu, il s’est adapté aux besoins de sa clientèle au cours des 55 années d’existence de son école. Désormais, il offre des cours de baladi, de country, de tango argentin et de zumba, en plus de la danse de salon et de la danse en ligne. Des cours pour enfants dès 3 ans de tous les types de danses sont également offerts au centre les fins de semaine avec la collaboration de l’organisme Flexidanse.

La santé et le social

«Danser, c’est la santé», voit-on écrit partout dans le centre. Pour M. Duval, c’est un des aspects les plus intéressants de la danse. «On brûle plus de calories avec la danse qu’en faisant du vélo, de la marche rapide et même de la course à pied», fait-il valoir.

En plus d’être un bon exercice, ça peut être une belle sortie de couple. C’est aussi un excellent moyen de rencontrer du monde».

C’est dans cette idée que le propriétaire a créé un programme tous les après-midi pour les retraités, qui se déhanchent ensemble avec des chorégraphies parfois complexes que les professeurs leur apprennent. Ce programme attire plus de 500 aînés chaque semaine dans les trois salles de danse de l’école.

 

Pour informations jacquesduval.com

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *