Culture
08:18 26 mai 2019

Dévoilement des lauréats des Prix du patrimoine à Québec

Dévoilement des lauréats des Prix du patrimoine à Québec
Sur la photo, on retrouve: Suzanne Bergeron, architecte chez Amiot Bergeron, qui a réalisé le projet de la YWCA; Katia de Pokomandy-Morin, d.g. de la YWCA - mention spéciale «Conservation et préservation»; Johanne Daigle, propriétaire du 443-445 Arago Ouest - lauréate «Conservation et préservation»; Sophie Limoges, d.g. du Pôle culturel du Monastère des Ursulines - mention spéciale «Interprétation et diffusion»; Nathalie Perron, coordonnatrice en muséologie du Pôle culturel du Monastère des Ursulines; Hélène Fournier, lauréate «Porteurs de tradition»; Robinson Ngametche, lauréat «Interprétation et diffusion»; et Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture. (Photo gracieuseté)

MÉRITE. La Ville de Québec vient de dévoiler les lauréats des Prix du patrimoine 2019, volet municipal. Ce concours biennal est une initiative du Conseil de la culture des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Il récompense des projets patrimoniaux comme la restauration de bâtiment, la mise sur pied d’une activité d’interprétation et la maîtrise d’un savoir-faire traditionnel.

Dans la catégorie «Conservation et préservation», la lauréate est Johanne Daigle pour la restauration de sa maison située au 443-445, rue Arago Ouest, dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. Construite vers 1888, cette maison d’ouvrier a fait l’objet de plusieurs interventions qui ont transformé son apparence et lui ont fait perdre ses éléments d’origine. Le jury a souligné l’exemplarité et la qualité des travaux de restauration réalisés pour redonner à la maison ses éléments architecturaux.

Dans cette même catégorie, le jury a tenu à décerner une mention spéciale à la YWCA pour la rénovation et l’agrandissement de l’édifice situé au 855, avenue Holland. Construit en 1968, le bâtiment est un exemple marquant de l’architecture moderne. Par cette mention, le jury a tenu à souligner la qualité des interventions réalisées sur le bâtiment qui ont permis de préserver les détails d’origine et les caractéristiques principales du bâtiment initial tout en l’actualisant. De plus, il a tenu à mentionner qu’il s’agit du premier bâtiment de patrimoine moderne à avoir été présenté depuis la création des Prix du patrimoine.

Dans la catégorie «Interprétation et diffusion», le lauréat est Robinson Ngametche pour le projet Découvrir ma cité. Le jury a souligné l’originalité de ce projet d’innovation sociale et culturelle qui vise à faciliter l’intégration des immigrants nouvellement installés à Québec, en leur offrant des visites commentées du patrimoine culturel de Québec qui mettent de l’avant l’apport des communautés immigrantes dans le développement de la ville. Le projet a un impact social important, il contribue à développer un sentiment d’appartenance chez les immigrants, à valoriser le patrimoine culturel de Québec ainsi que celui des immigrants, tout en créant des occasions d’échanges.

Dans cette même catégorie, le jury a décerné une mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines pour l’événement Dialogues avec les Ursulines. Le jury a tenu à décerner une mention spéciale pour ce projet qui a marqué un moment important dans l’histoire de la communauté, le départ des religieuses du monastère de Québec. L’événement Dialogues avec les Ursulines a proposé, en mai 2018, de nombreuses activités qui ont permis de faire découvrir les Ursulines, leur monastère, leurs collections, leurs archives historiques et de constater l’importance de la culture et des arts dans leur mission d’enseignement.

Finalement, dans la catégorie «Porteurs de tradition», la lauréate est Hélène Fournier pour sa contribution à la préservation et à la transmission de plusieurs savoir-faire depuis plus de 30 ans. Elle a à cœur la transmission des traditions et y contribue de différentes façons. Elle pratique le tricot, le crochet, la broderie, la frivolité, la dentelle aux fuseaux, la courtepointe, la couture en plus de chanter, giguer, conter et «câler». Son intérêt pour ces différentes formes d’arts traditionnels et sa volonté d’initier le plus grand nombre de personnes à celles-ci, notamment les jeunes, font d’elle une ambassadrice exceptionnelle du patrimoine vivant.

Lauréats honorés sur le plan régional

Les gagnants du volet municipal seront invités à représenter Québec lors de l’événement régional «Célébration patrimoine», réunissant les lauréats des régions de la Capitale et de Chaudière-Appalaches, le 15 juin, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

«Ce concours représente un moyen concret de reconnaître et de souligner les initiatives des citoyens et des organismes qui contribuent à préserver notre patrimoine, à le mettre en valeur et à le garder bien vivant. Les 24 candidatures reçues cette année témoignent de cette passion et de l’engagement des citoyens envers leur patrimoine.» – Alicia Despins, membre du comité exécutif de Québec, responsable de la culture

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *