Communauté
12:17 21 mai 2019

L’Histoire revue et corrigée par les Hurons-wendat

L’Histoire revue et corrigée par les Hurons-wendat
Le grand chef Konrad Sioui en compagnie de Rhonda Rioux, directrice du Service de la culture de la Ville de Québec. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

EXPOSITION. L’exposition Ahchiouta’a raconte les Hurons-wendat du Saint-Laurent, qui partage la vision de leur histoire et de leur ethnicité, est présentée jusqu’au 21 juin 2020 au Musée huron-wendat de Wendake. L’événement met en relief de nombreux artéfacts de la vallée du Saint-Laurent et des Grands Lacs, certains remontent bien avant la fondation de Québec.

Louis Lesage, directeur du Bureau du Nionwentsïo, est l’un des collaborateurs qui a participé à la préparation de cette exposition, présentée de mai à décembre, l’an dernier, à la Maison des Jésuites de Sillery. «Des historiens, des anthropologues et une étudiante en archéologie ont eu la responsabilité de documenter le bout de l’histoire qui nous chicote un peu avec lequel on n’est pas tout à fait d’accord.»

Il souligne, entre autres, que la croyance populaire veut que les Hurons-wendat et les Iroquois du Saint-Laurent étaient deux groupes distincts en raison de différences dans leurs poteries. Le directeur ajoute que ce constat a été énoncé par des archéologues dans le début des années 1970. «S’est ajouté à cela le fait qu’ils ne vivaient pas aux mêmes endroits et qu’ils avaient des habitudes alimentaires différentes.»

Des documents d’archives et des traditions orales démontent tout le contraire, précise-t-il. «Nos ancêtres disaient que notre territoire était de la Vallée du Saint-Laurent jusqu’aux Grands Lacs et des vieilles légendes, écrites dans les années 1600 par Jean de Bréboeuf, parlent de la mer salée.»

Histoire en images

L’exposition est appuyée par divers moyens techniques dont des bornes audiovisuelles qui permettent aux visiteurs d’entendre les récits d’Ahchiouta’a, une ancêtre wendat née à Stadaconé. Elle raconte des pans de l’histoire de son peuple, comme la tradition orale et le mythe de la création, le commerce, la langue et l’arrivée des Européens. Cette exposition a été réalisée en collaboration entre la Nation huronne-wendat, dont le Bureau du Nionwentsïo et la Ville de Québec en collaboration avec la fondation RBA qui a pour mission d’apporter une contribution au mieux-être des Premières Nations.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *