Culture
13:11 3 mai 2019

Centre d’art La Chapelle – Le projet Fureteurs culturels célèbre ses 10 ans

Centre d’art La Chapelle – Le projet Fureteurs culturels célèbre ses 10 ans
L’Ensemble Strada qui était le groupe invité cette année. (Photo gracieuseté)

CULTUREL. Près de 20 000 élèves du primaire et 134 spectacles présentés par sept compagnies de production jeune publique de la ville de Québec, c’est le bilan qu’a présenté récemment le centre d’art La Chapelle en soulignant le 10e anniversaire du projet Fureteurs culturels.

Proposé aux enfants des secteurs de Vanier, Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Limoilou, St-Roch et Sacré-Cœur, et plus particulièrement aux enfants issus de milieux socio-économiques défavorisés, ce projet a comme objectifs de sensibiliser les élèves aux arts de la scène et de leur permettre d’assister, chaque année, à un spectacle professionnel en danse, cirque, musique ou théâtre.

L’initiateur du projet, Pierre Bois, a vu une progression dans l’intérêt des écoles à y participer. Cette année, 12 établissements scolaires ont permis à 3200 enfants d’assister à l’une des 21 représentations proposées le matin ou l’après-midi, du lundi au mercredi. L’activité est divisée en trois volets, le premier étant une médiation culturelle pendant laquelle les élèves jouent eux-mêmes sur scène, apprennent les différents métiers des arts de la scène et rencontrent les artistes. Le second est le spectacle en lui-même qui est suivi d’une période de questions avec les artistes. «Ils doivent y répondre sans censure et cela amène parfois des moments cocasses», confie le responsable.

En plus d’offrir un mois culturel à plusieurs élèves du primaire, l’activité s’étant déroulée cette année du 25 mars au 24 avril, ce projet ouvre aussi la porte à plusieurs entreprises de la ville de Québec. «Le Théâtre A Tempo, Via Musique, Marie Stella ou Animagination sont montés sur scène au fil des ans.» Pierre Bois ajoute qu’à l’occasion des Fureteurs 2014, l’Ensemble Strada, qui avait créé son numéro La Fanfare Fanfaronne, a mérité par la suite le prix OPUS soit celui du meilleur spectacle jeune public de l’année. Il était à nouveau invité au centre d’art La Chapelle cette année.

La troupe Strada en compagnie de Manon Robitaille, président de la commission scolaire de la capitale (1ere à droite) et Pierre Bois (3e à partir de la droite (Photo gracieuseté)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *