Culture
07:50 24 avril 2019

La tradition se poursuit à l’école De Rochebelle

La tradition se poursuit à l’école De Rochebelle
La nouvelle production présentée à De Rochebelle faisait appel à une soixantaine d’interprètes et à une vingtaine de techniciens et musiciens, entourés par des professionnels de la scène. (Photo gracieuseté)

SPECTACLE. Fidèle à son intérêt pour les arts de la scène, depuis 16 ans l’école secondaire De Rochebelle retient l’attention avec la présentation d’une comédie musicale à grand déploiement. Cette année, les élèves artistes ont monté Le Maître de scène, une première adaptation sur les planches en français du film The Greatest Showman.

Pour la direction de l’établissement de Sainte-Foy, il s’agit de faire vivre une expérience artistique significative aux jeunes participants, qui s’y préparent de longue haleine. «Ce genre d’activité contribue à la valorisation et l’épanouissement de tous ceux qui y jouent un rôle. Elle favorise la découverte, la débrouillardise, la curiosité, la coopération, le sentiment d’appartenance, l’inventivité, l’engagement et la fierté du travail accompli.»

La comédie musicale Le Maître de scène racontait l’histoire d’un homme de famille modeste qui, après des embûches d’ordre social et économique, au milieu du XIXe siècle, épouse une bourgeoise new-yorkaise. Il créera un musée de «freak show» (personnes ayant une physionomie particulière), qui fera sa renommée après du public et de la bourgeoisie étasunienne.

Après les succès des dernières années, l’équipe De Rochebelle estime avoir livré la marchandise en réalisant une production d’envergure. Il s’agissait d’une occasion de faire vivre une expérience hors du commun aux élèves artistes.

Pour les jeunes participants, il s’agit d’une activité permettant de développer leur créativité, leur inventivité et leurs talents. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *