Culture
10:45 2 mars 2019

Mettre du baume sur la vie de parents

Mettre du baume sur la vie de parents
Marie-Pier Deschênes compte publier un quatrième livre dans deux ou trois ans. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

FAMILLE. Marie-Pier Deschênes, du quartier des Rivières, vient de publier son troisième livre. Intitulé Du paillis plein les souliers, ce carnet poétique met la famille en avant-plan avec humour et un brin de sarcasme.

L’idée de ce livre remonte à 2012 alors qu’elle venait d’accoucher de son premier garçon. «J’avais fait deux fausses couches et je voulais commencer à écrire pour un petit bébé que je n’avais pas eu. J’ai finalement accouché et j’ai eu deux autres garçons par la suite. Ils sont âgés aujourd’hui d’un à six ans.»

«J’ai réfléchi tellement longtemps à ce livre-là que les textes représentent vraiment ce que je veux dire.»
-Marie-Pier Deschênes

Elle raconte avoir rédigé sur le coup de l’émotion pendant six ans, les soirs et les fins de semaine. «C’est l’amorce du texte qui est le plus long à mettre sur papier, car ensuite le développement se fait très rapidement. Trois ou quatre mois plus tard, je fais une relecture pour peaufiner le texte, puisque j’en suis beaucoup plus détachée.»

Ce carnet de poèmes s’adresse aux parents, mais aussi aux personnes qui vivent avec des enfants dans leur entourage. «Il dédramatise la maternité et toute la pression qui l’accompagne. Il brise l’isolement des jeunes parents.»

Marie-Pier Deschênes déplore qu’on ait de plus en plus tendance à voir les côtés négatifs d’avoir des enfants. «On est fatigué, on se questionne sur le nombre d’heures de sommeil perdu par nuit ou combien cela coûte? Le livre permet de se reconnecter aux petits bonheurs du quotidien. Lorsque tu finis de lire un poème, tu es content d’en avoir.»

Ses deux autres recueils publiés sont La voix des murmures et Comme si tout se jouait ici.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *