Charlesbourg Express
14:17 14 février 2019

Un concert de musique classique dans leur gymnase

Un concert de musique classique dans leur gymnase
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

MUSIQUE. Pour une 3e année consécutive, l’Orchestre symphonique de Québec a visité deux écoles primaires dont celle de la Fourmilière et leur a offert un concert d’une trentaine de minutes, suivi d’une collation du Club des petits déjeuners, sous le regard émerveillé des élèves.

Quatre-cent élèves fréquentent l’École de la Fourmilière qui a 35 classes spéciales et des élèves de 32 nationalités différentes. Des extraits de Beethoven, Tchaïkovski, Haydn et Elgar ont été joués pour eux dans un gymnase plein à craquer. En plus d’être très attentifs, les jeunes semblaient tous subjugués par la musique. La cinquantaine de musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec a joué des morceaux pendant une trentaine de minutes, entrecoupés d’explications adressées directement aux jeunes. Le chef assistant en résidence de l’OSQ Thomas Le Duc-Moreau dirigeait l’orchestre. Son jeune âge, il n’a que 23 ans, a probablement contribué à ce que les jeunes se sentent à l’aise d’aller vers lui à la fin du concert.

Démocratiser la musique classique

En allant directement dans le milieu scolaire, l’OSQ rend accessible la musique classique aux enfants sans qu’ils aient à se déplacer. Souvent perçue comme une musique réservée à une élite, dont les concerts sont dispendieux et pas toujours adaptés à un jeune public, l’orchestre veut briser les préjugés. À l’aide d’initiatives comme celles-là, les jeunes bénéficient d’un spectacle gratuitement et ont la chance d’écouter une musique qui ne fait pas souvent partie de leur environnement.

Le contact

Pour le chef Thomas Le Duc-Moreau, le plus important c’est le contact qui se crée entre lui, les musiciens et les jeunes. Pendant l’entrevue, le chef s’est d’ailleurs fait interrompre quelques fois par des enfants qui sont venus lui poser des questions. «Pour eux c’est le fun que ça fasse partie de leur journée normale, indique celui qui a bénéficié de ce genre d’initiatives lorsqu’il était écolier, avec les concerts dans les écoles de l’Orchestre symphonique de Montréal, région d’où il est originaire. Pour l’Orchestre, c’est sûr qu’initier les enfants à la musique classique c’est important, mais d’un point de vue personnel, ce qui m’intéresse le plus, c’est de leur montrer que la musique classique c’est quelque chose de beau que n’importe qui peut apprécier pour ce que c’est». Le jeune chef aime le jeune public et dirige d’ailleurs les concerts jeunesse de l’OSQ pour la saison.

Jeunes impressions

«Le concert était majestueux. J’en avais déjà entendu à la radio. J’ai adoré le violon, j’aimerais en faire un jour», a déclaré Juliette Rémillard-Brodeur, 11 ans.

«Il y avait des beaux instruments comme le violon ou ceux de la famille des bois et certains que je n’avais jamais vu. J’ai vraiment aimé quand ils donnaient le titre des musiques avant et les explications aussi. J’ai aimé toutes les musiques jouées, mais il y en a une que j’ai vraiment aimé plus que les autres, c’est celle de Beethoven», a fait valoir Manoé Bernier, 12 ans.

Juliette et Manoé ont parlé de leurs cours de musique puisque c’est là qu’ils ont été initiés aux divers instruments. Manoé a d’ailleurs indiqué que sa prof lui a transmis sa passion pour le ukulélé, qu’il adore jouer.

 

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *