Culture
23:17 12 novembre 2018

Exposition : Mon sosie a 2000 ans

ARTÉFACTS. La nouvelle exposition Mon sosie a 2000 ans du Musée de la civilisation met en lumière 20 œuvres antiques et leurs sosies modernes. En plus du travail traditionnel de mise en valeur d’artéfacts antiques, la conception de l’exposition s’est faite autour du travail du photographe François Brunelle qui a immortalisé les sujets modernes correspondant aux sujets des sculptures antiques.

Une participante des États-Unis, Amanda Bullis, a découvert en direct son sosie antique.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Les 20 œuvres présentées à la nouvelle exposition du Musée de la civilisation n’auraient jamais été réunies dans une même exposition si le thème commun du portrait n’en avait pas été le sujet principal. «On a voulu marier l’antique et le contemporain, faire les choses différemment et on a voulu placer l’humain au centre de l’expérience», indique Coline Niess, chargée de projet et conceptrice de l’exposition.

Genèse du projet

À l’origine, une cinquantaine de sculptures choisies pour leur morphologie ont été sélectionnées dans les collections suisses du Musée d’art et d’histoire de Genève et de la Fondation Gandur pour l’Art du même endroit. En 2016, une plateforme web de jumelage est mise en ligne afin de trouver à ces sculptures un sosie contemporain. Plus de 108 000 participants du monde entier ont envoyé leur photo de visage. Finalement, une vingtaine de personnes ont été sélectionnées pour leur ressemblance avec les œuvres d’art retenues.

L’exposition Mon sosie a 2000 ans allie trois formes d’art: la sculpture antique, la photographie mais aussi un art scientifique, puisque les épithésistes du CHU de Québec ont réalisés 23 masques grâce à la technologie 3D.

En plus d’allier l’art de la photographie et la science, l’exposition se veut une réflexion sur l’art du portrait et sur l’appropriation de l’image de soi, notamment par le biais de la démocratisation de l’outil photographique.

L’exposition est en cours et se terminera le 12 mai 2019.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *