Culture
20:36 9 novembre 2018

Un roman à lire n’importe où, n’importe quand

LITTÉRATURE. Chantale Gingras est écrivaine et enseignante en littérature au Cégep. La face cachée des cailloux est sa 2e publication, elle qui avait déjà écrit La vie est brève, ce recueil de «twittérature». Accrocher le lecteur avec du contenu bref et percutant, la résidente de Neufchâtel sait faire. 

La face cachée des cailloux est le 2e ouvrage de Chantale Gingras.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Les chapitres de La face cachée des cailloux sont denses et courts. «Le livre peut se lire vite et de façon morcelée sans qu’on soit perdu», fait valoir l’enseignante. Le roman peut donc se lire debout dans l’autobus ou un cinq minutes aux toilettes, une force dans un monde où on court après le temps, selon l’écrivaine. Chaque chapitre se veut une unité en soi et permet au lecteur de vivre une partie de l’histoire sans avoir peur d’être interrompu.

Le roman met en scène trois quartiers de la ville: Saint-Sauveur, Cap-Blanc et Saint-Sacrement. Trois personnages de milieux différents et d’âge différent habitent ces quartiers et ont chacun des fêlures. «Chacun porte en lui des choses cachées et vont se croiser», rapporte l’auteure.

Le livre parle de la capacité de l’être humain de se remettre de ses épreuves et met en scène des humains imparfaits.

La face cachée des cailloux est le 2e ouvrage de Chantale Gingras.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

La lecture comme ouverture à l’autre et au monde

«Avec mes livres, je vole du temps au monde et j’aime ça. C’est merveilleux du temps volé pour l’imaginaire. Quand tu lis, tu t’intéresses à la vie d’autres personnes, tu vas vers l’autre et tu oublies ton propre nombril»,  confie Mme Gingras.  L’auteure considère que la littérature nous aide à vivre notre vie. «Les livres nous apprennent à vivre», fait-elle valoir.

La face cachée des cailloux a été rédigé en quelques mois seulement, Chantale Gingras écrivant d’abord «dans sa tête». Une fois devant l’ordinateur, cela va donc vite. Plusieurs projets sont déjà en branle, y compris une suite à La vie est brève, un recueil de haïkus et un autre roman.

La face cachée des cailloux est disponible en librairie au coût de 25,95$

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *